- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Utimes décisions

Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore sauvages menacées d’extinction
CITES 2002 – Santiago du Chili

Suite au communiqué de Robin des bois en date du 14 Novembre, intitulé « Feu vert pour le pillage en mer », il est plus pertinent aujourd’hui de parler de « feu orange ». En effet, à la suite d’un retournement inattendu mais souhaité par toutes les ONG observatrices à la CITES, la dernière réunion plénière réunie aujourd’hui à Santiago du Chili a décidé d’inscrire le requin baleine et le requin pèlerin en annexe II, ce qui obligera les pays exportateurs et importateurs à délivrer des certificats d’exportation et d’importation.
Enfin, en ce qui concerne les éléphants et sans remettre en cause le principe des ventes d’ivoire « sur étagères », du Botswana, de l’Afrique du Sud et de la Namibie, la même réunion plénière a décidé d’assujettir ces ventes à l’entrée en vigueur de l’outil de contrôle MIKE (Monitoring of Illegal Killing of Elephants). C’est sous la suggestion du Kenya que cette résolution a été acceptée par consensus. Ainsi, la position de la CITES apparaît de plus en plus contradictoire; d’une main, elle accepte partiellement les propositions de 3 pays d’Afrique australe, donnant un signal de reprise du commerce aux trafiquants, et de l’autre, elle assujettit cette décision à l’application d’un système fort et en cours de construction du contrôle du braconnage et de la contrebande.