- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Une tartine d’orang-outan

Les boniments et les auto-félicitations de la Table ronde pour une huile de palme durable sont malheureusement consolidés par des appréciations flatteuses des coachs de la prescription environnementale.

L’hégémonie et l’impérialisme tropical de l’huile de palme et des palmiers à huile sont une catastrophe pour la biodiversité animale et végétale.

Incendie, pollution atmosphérique, défrichage, chasse aux orangs-outans et demain aux chimpanzés, abus d’eau et de poisons chimiques, telle est la vrai traçabilité de l’huile de palme.

Les députés ne doivent pas se bander les yeux. Il faut voter pour une taxe Nutella pleine et entière, étendue aux biocarburants et aux produits cosmétiques et sans exception pour les compagnies transnationales qui enrobent leurs produits dans une pâte à embobiner.

La biodiversité, c’est aussi celle des oléagineux dans les cultures et dans les assiettes.

A lire : Extraits du bulletin de Robin des Bois « A la Trace » sur les orangs-outans et les plantations de palmiers à huile. [1]