Sète en Afrique de l’Ouest

5 avril 2018

Robin des Bois propose que le port de Sète en Méditerranée soit par dérogation spéciale rattaché au MoU (Memorandum of Understanding) d’Abuja, une entente maritime d’Afrique de l’Ouest réputée inexistante dans le contrôle qualité des navires à quai dans les ports d’Abidjan, de Lomé, de Lagos parmi d’autres.

En effet le port de Sète et le centre de sécurité maritime s’apprêtent dans les jours qui viennent à laisser partir en remorque du Paris le Rio Tagus corrompu par la rouille et les voies d’eau à quai à Sète depuis 8 ans. Le convoi se dirigera vers Vinaros au sud de Barcelone et s’il arrive à bon port, le Rio Tagus sera ferraillé dans un chantier non agréé par l’Union Européenne et qui s’en est porté acquéreur pour 11.000 €. Le remorqueur Paris a été construit en 1987.

31 mars 2018, le Rio Tagus à Sète. © Anthony Levrot

 

Déchu de sa qualité de navire et qualifié par le ministère de l’Ecologie de « flotteur », le Rio Tagus va subir un remorquage à risques sans même que sa résistance structurelle et son étanchéité aient été sérieusement expertisées par une société de classification.

Le port de Sète présidé par l’ex ministre des Transports Jean Claude Gayssot a toujours refusé d’envisager le démantèlement du cargo dans ses eaux. Le gouvernement français malgré ses engagements sur une filière de déconstruction en Méditerranée n’a rien fait pour obvier à cette décharge de responsabilité.
Le préfet maritime de Méditerranée basé à Toulon ne voit pas non plus d’objections au départ du Rio Tagus et à son périple en Méditerranée occidentale.
Simultanément, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord basé à Cherbourg est beaucoup plus précautionneux et n’a pas encore autorisé faute de garanties suffisantes le remorquage du Carib Palm dérouté sur Boulogne-sur-Mer en décembre 2015 et récemment vendu aux Recycleurs Bretons dont le chantier de démolition agréé est établi à Brest (cf. « A la Casse » n°50 p. 88, pdf – 17,9 Mo).

 

Voir aussi:
Le Rio Tagus s’enlise à Sète, 25 septembre 2017

 

 

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article