Saint-Martin, entre île hors d’usage et île aux trésors

22 oct. 2018

Dans le cadre d’un projet de 3 ans soutenu par l’ANR (1) et axé sur la gestion des déchets post-ouragans impliquant aussi trois universités françaises, une université belge et l’IFSTTAR (2), Charlotte Nithart et Manon Lefebvre respectivement directrice des campagnes et chargée de mission au sein de l’ONG Robin des Bois ont pendant 15 jours fin mai, début juin 2018 exploré l’île Saint-Martin et parcouru sa partie néerlandaise, Sint Maarten dans les Caraïbes.

9 mois après l’ouragan Irma, elles ont découvert sur place une île disloquée, des hectares de tôles dispersées et de piscines délabrées, des épaves de bateaux et de voitures par milliers, des déchets épars et des résidus de combustion.

Elles ont aussi découvert une île pluriculturelle chaleureuse, une biodiversité terrestre et marine exceptionnelle en convalescence, un littoral de plages, de rochers et de mangroves qu’il est encore temps de préserver du béton, de la cabanisation et des pollutions et la forêt tropicale au cœur de l’île volcanique.

Aujourd’hui Saint-Martin est à l’intersection du déblaiement et de la reconstruction. L’enjeu est capital et exemplaire. Ou bien Saint-Martin se reconstruira à l’éphémère au risque de replonger dans le précaire et le dramatique tôt ou tard, ou bien elle se reconstruira en tenant compte des retours d’expériences post-ouragans.

Dans ce rapport choc alimenté par sa culture déchets post-catastrophe (3), Robin des Bois compte, mesure, escalade et inspecte des amas et des monticules de déchets post-Irma et ses deux déléguées vont sans heurts à la rencontre de tous.

A terme, le but de la démarche collective de Robin des Bois, des chercheurs et universitaires est de favoriser après des aléas cycloniques non pas un retour à la normale mais plutôt une amélioration substantielle des modes de prévention, de tri et de gestion des déchets.

Les déchets de l’ouragan Irma, Rapport n°1, Octobre 2018
Pdf Basse définition (5 Mo)
Pdf Moyenne définition (22 Mo)

Une maison faite de tôles et déchets récupérés, Saint-Louis, 26 mai 2018

Robin des Bois à Saint-Martin, étang de l’aéroport, 25 mai 2018

—————-
(1) Agence Nationale de la Recherche/ convention ANR-18-OURA-0003
(2) Projet DéPOs avec l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, l’IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux), l’Université du Maine – le Mans, l’Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse et la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de Université de Mons en Belgique.
(3) Voir notamment la page dédiée aux déchets post-catastrophe sur le site de Robin des Bois http://www.robindesbois.org/category/balisage/dechets/dechets-post-catastrophe/

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article