- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Nisshin Maru : envoyez le à la casse, pas à la chasse

Le gouvernement japonais vient d’annoncer qu’il envisageait une « réparation complète » du Nisshin Maru, navire-usine mère de la flotte baleinière qui opère en Antarctique au nom de la science. Les travaux ne pourront être que sommaires car le Nisshin Maru doit être fin prêt pour le grand départ en Antarctique qui comme chaque année survient courant novembre. L’agence des pêches japonaises espère que ce maquillage express tiendra 10 ans.

Le Nisshin Maru est vieux. Il a été lancé en 1987.

Il est fragile. Ex Chikuzen Maru, il était initialement destiné au travail de grande pêche au chalut dans les eaux américaines avant d’être précipitamment reconverti en navire de chasse à la baleine.

Le Nisshin Maru est dangereux pour son équipage et l’environnement Antarctique. Il est simple coque, n’est pas renforcé glace et dispose d’une seule motorisation. Il transporte dans ses soutes jusqu’à 2.600 tonnes de fuel. Il a subi une explosion dans le compartiment moteur en février 2007.

Le Nisshin Maru ne respecte pas les conventions internationales sur la prévention des pollutions marines. Depuis le 1er août 2011, il est interdit de transporter ou d’utiliser des fuels lourds en Antarctique. La réparation express consiste-t-elle à remplacer la motorisation classique par une propulsion nucléaire ?

Le Nisshin Maru doit aller à la casse, avec les autres navires sous-normes de la flotte baleinière japonaise.