Mystère et benzène à Saint Denis

10 juil. 2018

Lettre ouverte

Sujet : Travaux préparatoires au Grand Paris et aux Jeux Olympiques de 2024

 

Destinataire : Monsieur le directeur de la DRIEE

Monsieur,

Suite à la récente excavation du terrain de l’ex Manufacture des produits chimiques du Landy à Saint Denis (Voir la fiche BASIAS) et à la dépose des terres polluées par des produits chimiques dont du nitrobenzène à côté de l’école Taos Amrouche, nous vous prions, sachant que nous sommes contactés par des riverains, de nous dire dans l’urgence quel va être le sort définitif des terres et quand.

Nous vous serions par ailleurs reconnaissants de nous donner des précisions sur le protocole de dépollution de la Manufacture des produits chimiques et de nous communiquer tout document comme les diagnostics des sols pollués ou l’Interprétation de l’Etat des Milieux (IEM).

Dans l’attente de votre retour et avec nos sentiments cordiaux,

Robin des Bois.

Pourquoi un tel site historique ou préhistorique de l’industrie chimique à vocation civile et militaire n’est pas inscrit dans la base de données BASOL ?
Que va faire BNP Real Estate à mains nues et à plein risques pour les ouvriers et les riverains dans cette galère ?
Quels seront les futurs heureux usagers de ce site profondément imprégné et pour l’instant reconverti avec beaucoup de légèreté ?

 

Site de l’ex Manufacture des produits chimiques du Landy © E. Lavarde/Robin des Bois, 11 juillet 2018

Les terres polluées (1000 à 1500 tonnes) ont été déposées devant l’école Taos Amrouche © E. Lavarde/Robin des Bois, 11 juillet 2018

Elles sont recouvertes d’une bâche « sécurisée » pour éviter la dispersion des odeurs et des poussières © E. Lavarde/Robin des Bois, 11 juillet 2018

© E. Lavarde/Robin des Bois, 11 juillet 2018

 

 

 

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article