Moxquitue n°2

30 août 2017

Dans quelques jours, sauf accident, le Pacific Egret va entrer dans la zone d’influence des missiles nord-coréens. Le Pacific Egret transporte 8 tonnes de MOX, le combustible nucléaire fait en France contenant 8 à 10% de plutonium. Cette bombe civile a quitté le port de Cherbourg le 5 juillet 2017.

Après avoir descendu l’Océan Atlantique, passé au large de l’Afrique du Sud, traversé l’Océan Indien et l’Océan Pacifique, elle est attendue dans le petit port privé de la centrale nucléaire japonaise de Takahama, face à la Corée du Nord.

Une fois de plus, le gouvernement français, Areva et l’Autorité de Sûreté Nucléaire ont pris le risque irresponsable d’autoriser et d’entreprendre une expédition maritime nucléaire à destination d’une zone instable du point de vue politique, géologique et climatique.

Sur le même sujet :
Moxquitue, 29 juin 2017

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article