- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Mise au point sur la friche industrielle Simon à Cherbourg

Réaction de Robin des Bois à un article de La Presse de la Manche :
Cherbourg : disparition annoncée de l’usine Simon Frères, vestige de la révolution industrielle, La Presse de la Manche. 19 octobre 2018 [1]

L’emprise des établissements Simon est sévèrement polluée. Le patrimoine historique est un patrimoine toxique. Les sols sont pollués par des poussières de cuivre, de zinc, de plomb, des PCB, des solvants chlorés notamment du trichloroéthylène volatil. Des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques sont présents dans les eaux sous-jacentes. Tous ces polluants sont typiques des chaudronneries et autres activités métallurgiques. Il est aventureux pour des raisons sanitaires d’envisager de construire du résidentiel en lieu et place de cette usine.

La prudence et la réserve s’imposent. Avant les premiers assauts de pelleteuse prévus dans les semaines qui viennent, il convient de réaliser le diagnostic amiante et de procéder à son extraction si besoin est. Pendant toute l’opération d’assainissement, il conviendra aussi de prendre des précautions pour ne pas contaminer l’environnement et nuire à l’agrément et à la santé des riverains. L’usine Simon dans le quartier du Maupas a produit des machines utiles à l’agriculture et à d’autres filières moins typiquement normandes entre 1906, ou 1922 selon les sources, et 2013.

Les bâtiments couvrent 8000 m2, l’emprise totale 20.000 m2. La reconversion de la friche Simon n’a pas fini de révéler des surprises. Elles seront le plus souvent mauvaises du point de vue environnemental et du point de vue financier.