- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Matières dangereuses à bord du MSC Flaminia

MSC Flaminia
Communiqué n° 8

 

Le MSC Flaminia est un entrepôt logistique flottant. Son équivalent terrestre serait assujetti à la directive Seveso avec des prescriptions constructives et organisationnelles strictes, des murs coupe-feu, des distances d’isolement entre les classes de matières dangereuses, un Plan d’Organisation Interne, un Plan Particulier d’Intervention impliquant l’intervention des moyens de secours externes. Les incendies d’usines Seveso à terre conduisent à l’évacuation des populations et à des mesures de précaution sur la consommation des denrées produites dans un périmètre parfois éloigné.

L’incendie du MSC Flaminia a produit une pollution atmosphérique qui n’a pas été mesurée et qui, quoiqu’en pensent les éternels experts en dilution, a un impact sur l’état sanitaire ou le développement des organismes aquatiques. L’incendie a fait rage du 14 juillet au 20 juillet, les feux couvant dans les conteneurs ont duré au moins jusqu’au 24 août.

Les matières dangereuses sont réparties par la réglementation internationale s’appliquant à tous les pays et à tous les modes transports en 9 classes de dangers. Le MSC Flaminia transporte officiellement :
– Classe 3, matières liquides inflammables. Il doit être pris en compte que les matières inflammables, quand elles brûlent, dégagent des émanations toxiques. 33 conteneurs. Exemple : nitrométhane, matières intermédiaires de parfumerie, peintures…
– Classe 2, gaz comprimés, liquéfiés ou dissous sous pression. 2 conteneurs de classe 2.1 (gaz inflammable), 14 conteneurs de classe 2.2 (gaz ininflammable), et 1 conteneur de 2.3 (gaz toxique). Exemple : bombe aérosols et bromure de méthyle avec moins de 2% de chloropicrine.
– Classe 4.1, solides inflammables. 1 conteneur.
– Classe 4.2, matières sujettes à inflammation spontanée. 3 conteneurs. Exemple : phosphore.
– Classe 4.3, matières dégageant des gaz inflammables au contact de l’eau. 1 conteneur : Sodium
– Classe 6.1, matières toxiques pour l’homme. 18 conteneurs. Exemples : composé soluble de plomb, butyronitrile.
– Classe 8, matières corrosives qui attaquent la peau, les muqueuses ou les yeux et peuvent provoquer des dommages aux engins de transport. 34 conteneurs.
– Classe 9, elle recouvre les matières et objets représentant pour la santé et l’environnement des « risques différents de ceux des autres classes ». On y retrouve par exemple l’amiante, les PCB, les piles au lithium, les matières dégageant des vapeurs inflammables. 42 conteneurs. Exemples : granulés de polystyrène, gaz d’airbag, 2 conteneurs de PCB.

Les classes de dangers des matières dangereuses ne sont pas strictement cloisonnées. Les liquides classés comme inflammables de même que les solides inflammables peuvent être toxiques ; les gaz peuvent être toxiques (exemple le bromure de méthyle contenant de la chloropicrine), les matières classées 9 comme les granulés de polystyrène peuvent aussi être dispersées dans l’environnement et représenter un danger direct pour l’alimentation.

Le nombre de conteneurs partis à la mer au moment de l’explosion initiale est inconnu.

=> Liste des matières dangereuses à bord du MSC Flaminia – Source Maritime Bulletin [1] (pdf diffusé le 30 août)