Linkysition

7 sept. 2016

Vous n’êtes pas un bon citoyen
Si vous refusez la pose du Linky, ça commence par un courrier intimidant avec un rappel de ce que nul n’ignore, sauf vous. Votre compteur n’est pas le vôtre, c’est la propriété des « Collectivités Territoriales » ou des « Syndicats Départementaux d’Énergie », des appellations abstraites qui cherchent à vous désorienter et à vous convaincre de votre impuissance à trouver la bonne porte et le bon guichet. Vous êtes au fond du labyrinthe et il ne faut pas compter sur EDF et sur sa nouvelle filiale ENEDIS (ex-ERDF) pour vous servir d’Ariane. Vous êtes seul et soupçonné dès la ligne de départ d’une usurpation de propriété. Et qui plus est, vous êtes sur le point de trahir un engagement fondamental du vivre ensemble et de votre fonction citoyenne, celui de laisser à jamais le libre accès au compteur électrique de votre foyer. Sans compter que vous êtes un réfractaire au progrès puisqu’on vous propose jour et nuit un serviteur infatigable qui crée du lien et un communicant de haut vol qui permet de réaliser à distance les opérations de relevé périodique, de coupure et de rétablissement de votre ligne de vie électrique. Le Linky permet aussi de démasquer les fraudeurs intentionnels ou non intentionnels qui bénéficient avec la complicité d’un disjoncteur borné d’une puissance supérieure à celle qui est contractualisée. Vous qui êtes réticent au Linky, vous êtes un mauvais sujet guetté par la marginalité.

Vous vous inquiétez pour rien
Quant aux inquiétudes pour votre petite santé, elles sont superflues, voire de mauvaise foi puisque le Linky est un appareil de basse puissance qui émet moins d’ondes électromagnétiques que les appareils auxquels vous êtes exposés de par votre propre volonté comme les radioréveils, les réfrigérateurs ou les postes de télévision, sans parler des ordinateurs et des fours à micro-ondes. La machine globale à sauver la planète et à laver les cerveaux est bavarde et insidieuse, donc vous êtes abreuvés lors de vos premiers contacts avec la plateforme de support Linky de valeurs relatives quand bien même votre objectif est de réduire la valeur absolue des ondes électromagnétiques et des autres polluants gargouillant dans votre lieu de vie ou de travail.

LES DESSOUS DES LINKY

Qui sont-ils vraiment ?
La gestation, la mise au point, la programmation, la stratégie d’intrusion généralisée des Linky ont été mises au point et fixées par une société secrète, la Commission de Régulation de l’Énergie qui exclut systématiquement de ses travaux de concertation les associations de protection de l’environnement.
La fiche technique du Linky relève du secret industriel et commercial. Il est donc impossible de connaître par le détail le poids, le volume, la nature, l’origine et la toxicité des matériaux et substances embarqués dans chaque compteur et par conséquent de faire un bilan global du cycle de vie des 35 millions de compteurs planifiés.
Les Linky et les concentrateurs contiennent des piles au lithium et au chlorure de thionyle dont la fabrication, l’usage et le recyclage exposent les ouvriers, les transporteurs, les lieux d’entreposage, les consommateurs, les recycleurs et l’environnement à des risques violents et divers. De la même façon que l’industrie de l’éclairage a remplacé les ampoules à filament par des ampoules contenant du mercure et des radionucléides à vie longue, l’industrie électrique remplace les compteurs inoffensifs par des compteurs contenant des agents chimiques. Les Linky sont des futurs déchets électriques et électroniques. La publication de la composition exacte fera partie du cahier des charges de l’éco-organisme à qui seront attribués les marchés de recyclage. L’objectif d’EDF est de créer à cet effet son éco-organisme exclusif de tout autre. C’est l’économie circulaire du secret.
Contrairement à ce que prétendent les différentes parties prenantes, la pose des Linky n’est pas gratuite. Elle revient à 150 € ou 200 € et elle est ou sera répercutée et diluée sur les factures des consommateurs. Le Linky ne vous appartient pas mais c’est vous qui le payez. EDF et ses filiales vont emprunter 5 milliards d’euros pour financer l’installation des Linky sur l’ensemble du territoire. Il serait plus utile pour la France et pour la planète de consacrer cet argent au démantèlement des centrales nucléaires, à la gestion des déchets radioactifs et à la radioprotection des personnels.
A l’opposé des compteurs électriques en place, les Linky et leurs équipements connexes sont voraces en électricité.

Obsolescence programmée
La pose autoritaire de 35 millions de compteurs dont la durée de vie ne sera pas supérieure à 20 ans alors que les compteurs en place ont une durée de vie 3 fois plus longue est une forme massive d’obsolescence organisée. Il faut s’attendre à une valse des compteurs.
Déjà des voix s’élèvent pour dire que les Linky ne fournissent pas assez de données accessibles pour rendre la maison vraiment « intelligente ». En fait les compteurs dits communicants d’électricité, de gaz et d’eau vont devenir des dispositifs jetables et renouvelables comme les portables.

Intrusion assurée
Les Linky, leurs compléments et leurs variantes sont appelés mouchards aux Etats-Unis. Il est vrai que ces capteurs de flux énergétiques sont aussi des cafteurs et que détournés de leur mission officielle ils peuvent contribuer aux écoutes électriques permettant de détecter la présence, le nombre et les modes de vie chroniques ou intempestifs des abonnés ou des occupants. L’essentiel n’est peut être pas là.
En effet, grâce aux données de consommation quotidiennes, horaires, en temps réel d’électricité, votre profil comportemental sera défini et mis à jour et déclenchera un flux commercial et continu de conseils avisés et d’offres alléchantes permettant à tous et à chacun du berceau à la tombe de mieux gaspiller l’électricité et à l’heure prescrite s’il vous plaît. La volonté des fournisseurs d’électricité et des producteurs d’équipements électriques et électroniques est de supprimer les pics de consommation et d’accéder sans accident et sans surprise à un haut plateau linéaire et lissé. Ils comptent sur vous. Les Linky et leurs confrères Gazpar ont pour vocation finale de repérer et de pousser vers le rebut et l’Afrique les machines à laver et les cuisinières dépassées, comme les vieilles voitures. Ils sont les moteurs de la croissance et du renouvellement des parcs électroménagers et informatiques.

La porte ouverte à l’éco-terrorisme
A l’opposé des compteurs électriques en place, les Linky sont vulnérables au cyber-terrorisme et sont capables s’ils sont habilement téléguidés d’immerger des quartiers, des villes ou des régions avec tous leurs établissements sensibles dans un black-out général. Les pannes générales d’électricité viennent jusqu’alors d’aléas climatiques, d’erreurs de répartition de l’électricité disponible, de sabotages ou de courts circuits à l’amont de la chaîne de distribution.
Avec les Linky elles viendront aussi de l’aval et des compteurs des abonnés. Cette inversion des causes de black-out inquiète le gouvernement.

Rayonnements électromagnétiques
Les Linky ne sont pas seuls. Ils communiqueront leurs informations par des Courants Porteurs en Ligne (CPL) à au moins 700.000 concentrateurs qui servent à agréger les données d’une grappe de compteurs. Leur fiche technique relève aussi du secret commercial et industriel. Ils veulent tout savoir sur nous et en dire le moins possible sur eux. Les concentrateurs sont posés dans les postes de transformation, c’est à dire au bord de la voie publique ou au dessous ou encore pour les plus petits dans les tableaux électriques des immeubles collectifs. Les concentrateurs communiqueront avec le Système d’Information Centralisé par 2G/3G par l’intermédiaire des antennes téléphoniques relais existantes ou à venir. Les tuyaux de SFR vont se remplir des infos d’EDF, quelle merveille !
Linkysition de 35 millions d’abonnés va densifier le brouillard électromagnétique dans lequel nous évoluons à tâtons. Heureusement qu’EDF est là pour nous éclairer et affirmer que les rayonnements électromagnétiques émis par les dispositifs de comptage et les câbles électriques associés n’excèdent pas les seuils fixés par un décret remontant à 2006, du temps de la préhistoire des recherches sur l’électrosensibilité et l’électrovulnérabilité. Depuis le 31 mai 2011, les radiofréquences et les ondes hertziennes sont classées comme potentiellement cancérogènes par le Centre International de Recherches sur le Cancer (CIRC).

Que pouvez-vous faire ?
Bref, la résistance au Linky, à ses consorts et à tous ceux qui sont derrière pour mieux vous connaître et vous guider dans les dédales de la gabegie énergétique est un combat âpre, solitaire, éventuellement collectif. ENEDIS (ex-ERDF), la filiale de distribution d’EDF est prête à tous les coups tordus, le harcèlement, la ruse, l’intimidation, le coup de force, surtout quand votre compteur est situé à l’extérieur de votre domicile.

La meilleure arme reste à ce jour la lettre recommandée avec accusé de réception au directeur d’ENEDIS, aux sous-traitants, au maire de la commune, aux syndics des immeubles, des courriers précis qui ne sentent pas trop le copié/collé. Mettez y du vôtre. Choisissez des angles de combat. Mettez en avant des arguments de droit et de bon sens.

L’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales sur le droit au respect de la vie privée et familiale peut raisonnablement être interprété comme opposé à l’intrusion des compteurs et de leurs tentacules numériques dans les domiciles privés.
L’article L.341-4 du Code de l’énergie stipule que les gestionnaires garantissent aux fournisseurs la possibilité d’accéder en temps réel au comptage de consommation sous réserve de l’accord du consommateur. Il convient donc, si vous êtes résistant au Linky, de signifier à ENEDIS et à toutes les autres parties prenantes que vous refuserez cet accès à vos données de consommation si le Linky vous est imposé.
De fait la loi de transition énergétique du 18 août 2015 ne prévoit pas de sanction pénale ou financière pour le consommateur qui refuserait à son domicile la pose d’un compteur dit « intelligent », « communicant » ou ultime ajustement « évolué ».
Il est possible de trouver dans les Codes de la santé ou de l’environnement des articles invoquant la mise en danger d’autrui par la diffusion forcée d’agents nuisibles à la santé publique.

Statistiquement, vous existez
Linkysition doit être massive et rapide. Elle est conçue comme une épidémie forcée sans antidote et sans recours apparent. ENEDIS, (ex-ERDF), est stimulé par un mécanisme financier lui attribuant des primes si les objectifs de déploiement sont tenus ou des pénalités s’ils ne sont pas tenus.
EDF préconise un taux de pose de 90% au terme de la phase massive de déploiement, ce qui signifie qu’environ 3,5 millions d’abonnés ne seraient pas linkés à la fin de l’année 2021. EDF identifie comme difficultés les refus de pose par les clients, les imprévus techniques comme une accessibilité dangereuse, l’absence de coupe-circuit, un tableau électrique contenant de l’amiante, l’incompétence des sous-traitants chargés de la pose, l’absence du client aux rendez vous convenus.
La CRE souhaite maintenir le seuil minimal de 95% mentionné dans le décret du 31 août 2010, ce qui ne laisserait place qu’à 1 million 750.000 réfractaires. C’est pourquoi EDF désireuse d’accumuler les bonus plutôt que les pénalités devient de plus en plus rusée et harcelante en matière de linkage. Les Linky sont posés sans crier gare dans le cadre d’une prétendue visite technique du compteur en place. Des remplacements sont signalés quand les compteurs sont hors domicile sans que l’abonné soit strictement consulté et même s’il a déjà exprimé par courrier ou par voie orale son non consentement.
Pour être rentable, linkysition doit être générale et chaque refus contribue à la mise en cause de tout le programme.

Ne vous laissez pas intimider
Il y a dans le schéma actuel de la planification place pour des millions de résistants. Aucune sanction n’est prévue par les décrets et lois en vigueur pour ceux qui refusent le linkage. Sauf réglementation nouvelle et officielle qui ne saurait échapper à la vigilance collective, cet état de fait perdurera au moins jusqu’en 2021. Il peut être utile de résister sur le plan individuel et sur le plan collectif à l’échelle d’un immeuble, d’un quartier, d’une commune ou d’une communauté de communes. Attention, il ne faut pas accorder trop d’importance au futur rapport de l’ANSES qui est en train de finaliser une étude sur les risques sanitaires des ondes électromagnétiques émises par les compteurs Linky. Ses conclusions ne seront pas tranchantes et risquent d’apaiser les inquiétudes de certaines municipalités qui pour l’instant sont opposées à la massification des compteurs Linky.

Dans 5 ans et plus, le retour d’expérience permettra de mieux apprécier les avantages et les inconvénients de linkysition en terme de santé, d’économie énergétique, de sécurité et de protection de la vie privée.

A ce jour, les meilleurs sites d’information en continu et d’inspiration pour rédiger des courriers sont notamment :
http://www.criirem.org/
http://refus.linky.gazpar.free.fr/
http://www.santepublique-editions.fr/

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article