Le syndicaliste et l’écologiste interdits de séjour à Tomsk

28 juin 2010

Objet: Nucléaire russe

 

Dans le cadre d’une mission d’information, une délégation du Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire doit se rendre à Tomsk -Seversk-, complexe nucléaire russe aux confins de la Sibérie. L’un des objectifs de cette mission est de constater les conditions de stockage des déchets français ou matières valorisables en Russie. Tous les visas avaient été acceptés la semaine dernière mais le ministère de l’Ecologie vient à 15h00 d’être informé du refus des autorités russes de laisser rentrer sur le site nucléaire le représentant des syndicats, M. Michel Lallier, CGT, et le représentant des associations, M. Bonnemains, Robin des Bois.

L’association Robin des Bois demande au Haut Comité et au Ministre de l’Ecologie M. Borloo de tenir compte de cette amputation de la délégation, tardive et non motivée, et de renoncer à ce voyage d’information désormais privé de sa pluralité.

Le départ devait avoir lieu demain matin à 9h35. A noter, qu’une première date (8 – 10 juin) avait été repoussée en raison « de la perception très négative par les populations locales de la vision de la France sur l’activité du site de Tomsk ». La perception très négative par la population française du nucléaire russe et des échanges radioactifs entre la France et la Russie risque de ne pas s’améliorer à la suite de cette nouvelle manœuvre. La délégation du Haut Comité si elle se rend à Tomsk sera composée d’un membre du ministère de l’Ecologie, du président du Haut Comité, M. Revol, et de M. Gatignol, député de la Manche et président du groupe de travail du Haut comité « Transparence du cycle combustible ».

29 juin 2010: Suite à ce communiqué « Le syndicaliste et l’écologiste interdits de séjour à Tomsk » , l’annulation de la mission a eu lieu au dernier moment à l’aéroport de Roissy. En lien le communiqué de presse du gouvernement.

Imprimer cet article Imprimer cet article