Lanceurs d’alerte contre lanceurs de ballons

27 nov. 2017

Fête de la courge, fête du Beaujolais, fête du recyclage, abolition des armes nucléaires, maladies rares, disparitions tragiques, Virades de l’espoir et Octobre rose, tout est prétexte à envoyer des ballons dans le ciel. A terre les décharges sont en cours de fermeture, dans le ciel elles ont de l’avenir.

Malgré dix ans d’information de Robin des Bois (1) et du Ministère de l’écologie (2), la concurrence est rude entre les lanceurs de ballons. Même les bonnes causes font les mauvais élèves. Rien à faire, même au plus haut niveau de l’Etat ; le Président de la République en exercice et son prédécesseur ont déjà été pris au piège.

Des millions de fragments de ballons éclatés étouffent les tortues marines, piègent les oiseaux, se retrouvent dans les estomacs des requins et des poissons communs et dans la chaîne alimentaire.

Robin des Bois réitère sa demande d’annulation des lâchers de ballons à l’Association Française contre les Myopathies et souhaite que les recommandations de l’AFM à son réseau de bénévoles soient renouvelées et appliquées dès le Téléthon 2017 qui se déroulera les 8 et 9 décembre 2017 (courriers entre l’AFM et Robin des Bois, 2005-2006, en lien – pdf).
En montrant l’exemple, le Téléthon contribuerait à l’arrêt d’une pratique polluante, anti-pédagogique et nuisible à la salubrité publique.

 

(1) http://www.robindesbois.org/category/balisage/dechets/lachers-ballons/
(2) http://www.robindesbois.org/wp-content/uploads/2016/02/MED_Lachers_de_ballons_et_lanternes_volantes-051015_VFF2.pdf

 

© Robin des Bois

 

 

 

 

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article