- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Ivoire : le scandale de Cannes

La Ministre française de l’écologie a le 27 janvier 2015 donné instruction à ses services de ne plus délivrer de certificats CITES (1) de re-exportation pour des défenses brutes d’éléphants ou des morceaux d’ivoire non travaillés. Elle a également sollicité la Commission Européenne « pour que les Etats membres ne participent plus, par leurs exportations d’ivoire légal, à entretenir la demande dont il est établi qu’elle joue un rôle moteur dans le développement de l’abattage illicite de l’éléphant ». Cette décision a été saluée par 39 Organisations Non Gouvernementales à travers le monde qui avaient sollicité en ce sens Mme Royal (2).

Or, Cannes Enchères organise le 7 mars 2015 une nouvelle vente importante de défenses d’éléphants. Pour contourner la décision française, Cannes Enchères a trouvé une parade. Les défenses seront transférées en Belgique sous le couvert du certificat CITES qui autorise leurs circulations intra européenne. Les défenses bénéficieront ensuite de certificats de re-exportation délivrés par les autorités belges et seront livrées à l’acquéreur par l’intermédiaire de Art on the Move, société bruxelloise spécialisée dans la logistique et les formalités douanières applicables aux antiquités et objets de collection. Cannes Enchères assure les acquéreurs potentiels d’Asie ou du Moyen Orient de la faisabilité et de la légalité de ce processus. Dans ces conditions, les ivoires bruts pourront être vendus beaucoup plus cher que si la vente était réservée exclusivement à des acheteurs français.

Comme le précise le Ministère de l’écologie dans son communiqué du 28 janvier 2015, les certificats d’exportation délivrés par un pays de l’Union européenne « peuvent être détournés par des trafiquants pour faciliter la vente d’ivoire illégal ».

De plus, sur le catalogue actuellement disponible sur le site internet de Cannes Enchères apparaissent en filigrane les logos du Ministère de l’écologie et de la CITES (3). Cette utilisation abusive consolide le stratagème de Cannes Enchères autoproclamé n°1 mondial de la vente de défenses.

En conséquence, Robin des Bois demande au Ministère de l’écologie de veiller au strict respect de la décision du 27 janvier 2015, d’alerter la Belgique afin qu’elle ne soit pas complice du contournement de cette décision et si nécessaire d’ordonner le retrait des défenses d’éléphants de la vente du 7 mars 2015. Robin des Bois saisit également le secrétariat de la CITES sur l’utilisation de son logo à des fins commerciales.

La tentative de contournement par Cannes Enchères de la décision du 27 janvier 2015 confirme la pertinence de la suspension de toute commercialisation d’ivoire brut en France demandée par les 39 ONG. Dans un premier temps, seule l’exportation a été suspendue sine die par le Ministère de l’écologie.

(1) Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.
(2) Communiqué et courrier en lien [1]
Robin des Bois, Amboseli Trust for Elephant, Animal Defenders International, l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages, Animal Welfare Institute, Awely des animaux et des hommes, Born Free Foundation, Born Free USA, Centre for Coastal Environmental Conservation, David Sheldrick Wildlife Trust, Eastern Caribbean Coalition for Environmental Awareness, Ecologie sans frontière, Environmental Investigation Agency, ElephantVoices, la Fondation Brigitte Bardot, la Fondation Franz Weber, Gallmann Memorial Foundation, Hong Kong for Elephants, Humane Society International, International Fund for Animal Welfare, International Animal Rescue, L214, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, Lilongwe Wildlife Trust, Mille Traces, Occupy for Animals, Outraged South African Citizens Against Rhino Poaching, Pan African Wildlife Conservation Network, Performing Animal Welfare Society, Planète Tigre, Prowildlife, Save The Elephants, Shark Research Institute, Sharkprotect, la Société Nationale de Protection de la Nature, Species Survival Network, WildAid, Wildlife Friends Foundation Thailand et 30 Millions d’Amis.
(3) Pages du catalogue (pdf) [2]