Des huîtres claires-obscures

28 janv. 2003

Face à la marée noire du Prestige, les autorités sanitaires et vétérinaires mobilisables suite à la mise en alerte ou au déclenchement du plan Polmar sont quasi-muettes -InVS (Institut de Veille Sanitaire), AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), AFSSE (Agence Française de Sécurité Sanitaire Environnementale)-.

Face au balayage du golfe de Gascogne par des hydrocarbures protéiformes allant de la « poussière » de fuel aux galettes, la biodisponibilité de la marée noire et sa capacité à contaminer la faune marine depuis les mollusques jusqu’aux mammifères marins n’est pratiquement pas abordée.

Le fuel transporté par le Prestige contient 37,6 % d’Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP). Ils sont mutagènes et cancérigènes. « Il faut prendre en compte la possibilité de formation de micro-particules qui du fait de leur taille seront largement dispersées, et qui de plus pourront facilement s’intégrer dans le milieu marin et/ou être accumulées par des organismes filtrants comme les mollusques « . Cette analyse pertinente a été faite par l’AFSSA en janvier 2000. Elle s’applique d’autant plus aux formes furtives de la marée noire du Prestige.

C’est pourquoi Robin des Bois demande la suspension sans délais de la commercialisation des huîtres du bassin d’Arcachon. Cette mesure est la seule qui permettra de pérenniser la confiance des consommateurs dans la qualité des productions du bassin.

 

Imprimer cet article Imprimer cet article