- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Des gilets jaunes oui, des panaches noirs non!

Suite aux brûlages à ciel ouvert pendant les manifestations en cours, Robin des Bois rappelle que les feux de déchets, de palettes, de plastiques, de pneus, de voitures, de mobiliers urbains sont une menace pour la santé de tous et pour l’environnement. Ils produisent des dioxines, du brome, des hydrocarbures et un panache de toxiques persistants.

 

Voir les précédents communiqués de Robin des Bois sur le même sujet:

Feux rouges , 3 juillet 2015

Les « feux de détresse » des agriculteurs sont des brûlages à ciel ouvert de déchets. Ils sont interdits. Ils émettent des panaches toxiques pour les populations et pour l’environnement. Depuis le Grenelle de l’Environnement, Robin des Bois demande que l’interdiction du brûlage des déchets soit aussi respectée pendant les manifestations. Cet appel est peu entendu par les pouvoirs publics et les syndicats. La culture du feu revendicatif crée des sites pollués, nuit à la salubrité publique et à la qualité des produits agricoles.

Il y a dans cet été qui s’annonce caniculaire assez de risques multiples de feux accidentels pour ne pas y ajouter des incendies volontaires. Ces multiples foyers avec leurs panaches polluants et les risques de propagation sont particulièrement mal venus.
A lire concernant la prévention des incendies de forêt et des incendies industriels, les risques sanitaires et la gestion des déchets :
Attention au feu, communiqué du 10 juillet 2012 [1]

– Guides incendies de forêt :
A l’attention des particuliers [2]
A l’attention des acteurs économiques [3]
A l’attention des collectivités [4]

– Guide incendie industriel
A l’attention des particuliers, des acteurs économiques et des collectivités [5]

 

Halte aux feux !, 28 janvier 2016

Dans une nouvelle vague de protestation, les agriculteurs déstockent les déchets accumulés dans les hangars, près des ensilages et des fosses à lisier. Ils les déversent et les brûlent par milliers de tonnes sur le domaine public. Pneus, palettes, emballages toxiques, tôles d’amiante ciment, tous les cadavres sortent des placards. En brûlant à ciel ouvert, les déchets dégradent irrémédiablement la qualité des produits agricoles de proximité, mettent en danger la santé des agriculteurs eux-mêmes et créent dans les fossés des sites lourdement pollués.

 

Avis sanitaire à la CGT, 23 mai 2016

Les feux de pneus polluent l’air avec du benzène cancérogène et les sols avec de l’arsenic.

 

pneu-feux-CGT [6]
M. Martinez, secrétaire général de la CGT, jette un pneu dans le brasier devant le dépôt pétrolier Total d’Haulchin (Nord)
Photo extraite du journal du Dimanche du 22 mai 2016