Défense du Petetin

21 juin 1993

C’est une grande carence. Il n’en est pas fait mention dans le guide des gallinacés de Delachaux et Niestlé, et pourtant il lui pousse souvent une plume de grand Tétras (Tetrao urogallus) dans ses cheveux noisette, ni dans le guide des papillons d’Europe, et pourtant comme le grand Nègre des bois, il n’est pas rare de le voir virevolter dans les bois clairs et des prairies-lumières des Pyrénées, ni même dans le guide des chênes et des roseaux et pourtant il a pris racine au bord du gave d’Aspe contre vents et brimades malgré des transplantations brutales et des mises à l’ombre estivales.

Comme l’ours brun, le Petetin est généralement discret. On le signale dans les forêts de hêtres et de sapins. Il ne dédaigne pas le buis, ni le chanvre.

La répartition du Petetin est on ne peut plus restreinte. Son ultime territoire semble être la vallée d’Aspe et plus précisément la haute vallée du Gave, le massif du Somport, Urdos, Cette- Eygun, quoi qu’on puisse à la rigueur le repérer jusque dans les maïs de Bedous.

Cependant, suite à des captures nombreuses, le Petetin – qui à la différence des ours et des palombes est chassé pendant toute l’année – est souvent isolé dans les prisons de Pau, d’Angoulême, de Guéret ou de Neuvic.

Parfois il en sort avec du vague à l’âme. « J’y ai rencontré des types formidables » soupire-t-il, comme s’il n’était possible de rencontrer des Petetin que derrière les barreaux d’une cage.

Le Petetin est considéré comme nuisible parce que depuis des années, à la force du verbe et parfois du poignet, il s’oppose au percement du tunnel du Somport et à la saignée de la vallée d’Aspe.

Hélas, nous ne sommes pas tous des Petetin. Mais si rien ne vient contrecarrer une longue et parfois triste gestation de 9 mois, il y aura un nouveau Petetin en vallée d’Aspe cet automne, car aussi incroyable que cela puisse paraître, et là où les ours du Somport qui sont quand même 13 à 19 échouent, le Petetin a réussi à se reproduire.

Le gouvernement est furieux, les maires, les conseillers généraux ont la rage, les douaniers d’Urdos n’en reviennent pas, le Ministre béarnais de l’Education Nationale en trépigne, il y aura deux Petetin en Vallée d’Aspe, en octobre.

Le 20 août 1993, Eric Petetin a été gracié par le Président de la République.

 

 

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article