- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Décharge de la Roque-Esclapon

La Roque-Esclapon – Var (83)
Réponse de la Mairie au questionnaire de Robin des Bois

 

1- Quel est l’historique de l’ancienne décharge ? (Date d’ouverture et de fermeture, incendies, inondations, événements exceptionnels…)
Cette décharge existait bien avant 2004, la commune n’ayant pas adhéré au SIVOM, traitait du même les déchets ménagers de la collectivité, la nouvelle municipalité en 2008 a intégré la communauté de communes, cette dernières ayant la compétence OM.
L’erreur de la nouvelle municipalité a été de vouloir créer une décharge de déchets inertes après une étude aux conclusions bien évidemment favorables réalisée par une grande entreprise de collecte de déchets dracénoise. Moins de 18 mois après l’ouverture, sans d’ailleurs qu’elle ait réellement fonctionné, il était clair compte tenu des avertissements des autorités de tutelle que ce projet n’avait aucune raison d’être a une échelle d’une commune de 280 habitants comme la nôtre. A l’instigation de l’administration le site a été fermé et nettoyé, les déchets et encombrants ont été transportés à la communauté de communes.

2- Avez-vous des informations sur le volume, le tonnage et la nature des déchets ?
Non, mais nécessairement limité, correspondant aux déchets d’une communauté de 280 habitants

3- A votre avis, la sensibilisation de vos administrés à la fermeture de la décharge a-t-elle été suffisante ?
Fermeture matérielle avec une barrière cadenassée et panneaux indiquant qu’aucun autre déchet que vert n’est accepté. La décharge est ouverte deux demi journées par semaine.

4- Les déchets ont-ils été transférés ? Si oui, où ?
A la communauté de communes du territoire de Comps sur Artuby.

5- S’ils sont restés sur place, quelles mesures techniques ont été entreprises pour mettre en sécurité, aménager et réhabiliter la décharge ?
Après nettoyage, le site a fait l’objet d’une inspection de l’administration qui a cette occasion nous a donné son accord pour recevoir des déchets verts, moins de 100 tonnes par an.

6- Quel a été le coût de la réhabilitation du site et qui a financé ?
Une enveloppe de 20.000 € environ à charge de la commune

7- Que sont devenues les parcelles occupées par la décharge ?
Une petite partie est destinée aux déchets verts, le reste, environ le 3/4 sert d’aire de stockage pour le matériel et les équipements de la commune.

8- Il y a-t-il un suivi d’éventuelles pollutions ? (Eaux souterraines, biogaz…)83-tampon-mairie-la-roque-esclaponRobindesBois
Non

9- Est-ce que les parcelles concernées sont exposées à une inondation, à une érosion ou à un incendie de surface ?
Non

10- Cette ancienne décharge nuit-elle au développement de votre commune ?
Non

11- Observez-vous aujourd’hui une résurgence des dépôts clandestins sur votre territoire ?
Insignifiant, le service de ramassage effectué par la communauté de communes répond dans l’ensemble parfaitement bien aux besoins.