- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Décharge d’Auquignan, Neulliac

Neulliac – Morbihan (56)
Réponse de Pontivy Communauté au questionnaire de Robin des Bois

 

1- Quel est l’historique de l’ancienne décharge ? (Date d’ouverture et de fermeture, incendies, inondations, événements exceptionnels…)
Ouverture : 1975
Fermeture : 2004

2- Avez-vous des informations sur le volume, le tonnage et la nature des déchets ?
Volume : 160.000 m3
Nature : déchets agricoles, encombrants, inertes et quelques OM

3- A votre avis, la sensibilisation de vos administrés à la fermeture de la décharge a-t-elle été suffisante ?
/

4- Les déchets ont-ils été transférés ? Si oui, où ?
Non

5- S’ils sont restés sur place, quelles mesures techniques ont été entreprises pour mettre en sécurité, aménager et réhabiliter la décharge ?
Lors de la fermeture des sites (Guernal 1, Guernal 2 et Auquignan), ceux-ci avaient été recouverts de 30 cm de terre végétale. La réhabilitation de 2015, étudiée par Burgeap avec l’assistance et l’accord de la DDTM 56 (Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Morbihan), a consisté en un nettoyage général, curage de fossés souillés, recouvrement de terre végétale de 30 cm partout où cela était possible si le recouvrement en place n’atteignait pas cette épaisseur, hors zone humide ou inondable, ainsi que que la pose d’une clôture sur ces dernières zones.

6- Que sont devenues les parcelles occupées par la décharge ?
Exploitation en foin par les agriculteurs. Reboisement pour bois-énergie pour les terrains appartenant à Pontivy communauté.

7- Il y a-t-il un suivi d’éventuelles pollutions ? (Eaux souterraines, biogaz…)
Oui, suivi des eaux pendant 3 ans, dans un premier temps (2015 à 2017)

8- Est-ce que les parcelles concernées sont exposées à une inondation, à une érosion ou à un incendie de surface ?
Oui, certaine en PPRI (Plan de Prévention des Risques Inondation)

9- Cette ancienne décharge nuit-elle au développement de votre commune ?
Réponse de l’intercommunalité : à priori non

10- Observez-vous aujourd’hui une résurgence des dépôts clandestins sur votre territoire ?
Non, le territoire dispose d’une quantité suffisante de déchetteries