Décembre, le mois des déchets dans le ciel

2 déc. 2008

Regardez les s’envoler ces grappes de ballons commémoratifs, festifs et revendicatifs avec leurs couleurs chimiques, les rubans synthétiques, les parures d’artifices, et l’hélium d’Air Liquide ; ils vont finir quelques jours après dans les fleuves, en mer et sur la plage, éclatés et blafards, siglés et paraphés, dégoulinant de bonnes intentions et de messages vains, agglutinés à cette marée de déchets que se tuent à ramasser jour après jour les équipes de professionnels du rivage ou qui tuent jour après jour oiseaux, tortues marines, et poissons leurrés.

La Loi Grenelle prévoit que  » Toutes les mesures seront mises en œuvre pour renforcer la lutte contre les pratiques illégales, réduire à la source et prévenir les pollutions maritimes, y compris les macrodéchets et déchets flottants ». Les épaves de ballons sont identifiées comme l’une des sources de cette pollution.

L’association Robin des Bois demande à tous les organisateurs de spectacles et de kermesses, à tous les acteurs de la promotion et de l’évènementiel d’éviter de disperser des déchets dans l’atmosphère et de contribuer ainsi par une attitude exemplaire à une gestion préventive des déchets et à la protection du littoral.

A voir: « Explosition de ballons en Manche Nord »

explosion_rdb-pt

Photo © C.N/Robin des Bois. Mention Obligatoire.

Imprimer cet article Imprimer cet article