Dauphins et Orques

9 mai 2017

L’arrêté du 3 mai 2017 fixant les caractéristiques générales et les règles de fonctionnement des établissements présentant au public des spécimens vivants de cétacés est une étape importante dans le processus de fermeture des delphinariums, un combat vieux de 30 ans. Robin des Bois veillera à ce que le futur gouvernement défende strictement l’application de cet arrêté cosigné par Mme Royal Ministre de l’environnement et le Ministre de l’agriculture.

L’article 30 alinéa III du nouvel arrêté demande expressément que les responsables des établissements hébergeant des cétacés prennent toutes les mesures pour prévenir les inondations de leurs installations ainsi que leurs conséquences sur les animaux. A court terme, le marineland d’Antibes est condamné à la fermeture. Antibes a été reconnu 28 fois depuis 1987 en état de catastrophe naturelle inondations et coulées de boue. Le marineland a été à plusieurs reprises inondé. L’évacuation par précaution de tous les animaux et en particulier des mammifères marins avant les séquences de crues torrentielles typiques du bassin méditerranéen est irréaliste.

Sur le même sujet :

© D. LeRo/NOAA

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article