Radium

L’Europe exporte des déchets radioactifs au Bangladesh

16 juin 2017

L’Europe exporte des déchets radioactifs au Bangladesh

236 m de long. Le North Sea Producer, enfant chéri de Maersk, 1er armateur mondial, a été pendant 18 ans un bon serviteur de l’industrie pétrolière en mer du Nord.
Cet ex tanker lancé au Danemark sous le nom de Dagmar Maersk en 1984 a été converti 12 ans plus tard en navire de production et de stockage de pétrole offshore. Il était stationné sur le champ pétrolier de Mc Culloch au nord d’Aberdeen. Mis à la retraite en 2015 sur les bords de la Tees à côté du chantier Able UK d’Hartlepool qui a démoli l’ex porte-avions français Clemenceau, le North Sea Producer a quitté en remorque l’Europe. Maersk a choisi le Bangladesh pour sa fin de vie. Dans les 9 dernières années, 161 ouvriers ont été tués sur les plages d’échouage de Chittagong. Maersk ne s’arrête pas à ces détails. Ce qui compte c’est de vendre au meilleur prix. Les ferrailleurs du Bangladesh ont offert plus de 6 millions d’US$ pour le North Sea Producer.

Lire la suite

Erradium

19 juin 2014

Erradium

La Suisse et la France, berceaux jumeaux de l’industrie horlogère ont oublié que pendant un demi-siècle, des « radium girls » ont peint les aiguilles et les chiffres des montres et des réveils avec une solution luminescente pour que chacun puisse lire l’heure de nuit. Le travail minutieux se faisait en atelier ou très souvent à domicile. La sous-traitance de ces tâches complique les recherches des sites à risque. A ce jour, 83 sites en Suisse et 30 en France sont repérés autour de la frontière.

Lire la suite

Les déchets radioactifs de Marie Curie

15 mai 2012

Marie Curie a été une chercheuse hors pair et une aventurière de l’atome. Le Président de la République a choisi de rendre à nouveau hommage à celle qui a reçu le Prix Nobel de chimie pour avoir découvert le radium.

Un siècle après cette découverte des dizaines de sites sont pollués par les résidus de radium sur le territoire français. Le repérage de ces sites, le contrôle radiologique, l’extraction des matériaux contaminés consomment beaucoup d’argent et beaucoup de temps et se heurtent à un handicap majeur : l’absence de sites de stockage pour les déchets radioactifs de première génération.

Lire la suite

Fontaine au radium : la chasse est ouverte dans la région de Lyon – Villeurbanne

2 mai 2012

Fontaine au radium : la chasse est ouverte dans la région de Lyon – Villeurbanne

Les fontaines au radium ou émanateurs au radium étaient utilisés dans la première moitié du 20ème siècle pour enrichir l’eau avec du radon, descendant du radium. A cette époque, on ne se méfiait pas des gaz radioactifs, on en vantait les vertus.

Ces objets décoratifs se trouvent aujourd’hui dans les greniers, dans les brocantes et vide-greniers.

Lire la suite

L’affaire Radium – 2010

21 sept. 2010

L’affaire Radium – 2010

Mission Radium

La campagne qui s’ouvre de dépistage et si nécessaire d’assainissement des sites radium est l’aboutissement de recherches historiques initiées depuis 14 ans par Robin des Bois et l’ANDRA dans le cadre de l’inventaire national des déchets radioactifs. Le radium a été utilisé entre 1900 et 1960 pour des usages médicaux, pharmaceutiques ou parapharmaceutiques, d’hygiène corporelle ou cosmétiques. Sa luminescence a été exploitée par les industries horlogère, textile, aéronautique et de l’armement.

Lire la suite

Une rentrée au mercure et au chrome

2 sept. 2002

Malgré les fermetures définitives ou provisoires des écoles de Nogent-sur-Marne (1998) et de Vincennes (2001) pour cause de contamination radioactive et d’agrégats inexpliqués de cancers, les collectivités, avec l’aval du Ministère de l’Education Nationale, s’empressent encore dans des délais très courts de reconvertir des sols pollués en supports d’édifices scolaires. Les pics de pollution sont tempérés par des valeurs moyennes arithmétiques et par l’élimination des valeurs extrêmes. Les facteurs d’incertitude sont répartis en Doses Journalières Admissibles pour des individus découpés par tranche de 15 kg; elles reviennent à autoriser une dose globale de toxiques considérée comme tolérable, qu’elle soit absorbée par inhalation, contact ou ingestion. C’est ainsi que sont délivrés des certificats de survie sur des sols pollués, assortis d’une posologie et parfois d’un mode d’emploi, du style: « les concentrations résiduelles seront acceptables dans la mesure où l’espace récréatif de la maternelle aura été aménagé. Toute utilisation d’eau souterraine sera interdite, y compris pour l’arrosage des espaces verts et du potager, pour les jeux d’eau, les sanitaires et le nettoyage des zones bitumées. » Est-il raisonnable de confiner des enfants, petits et grands, sur des compromis d’arsenic ménageant la chèvre écologique et le coût économique? Robin des Bois demande le report des travaux d’aménagement du groupe scolaire et du centre de petite enfance à l’ouest de la ville de Toulouse et du groupe scolaire de Saint-Ouen l’Aumône au nord de Paris.

Lire la suite

La Flèche n°36

14 sept. 2000

Lire la suite

Halte au radium

5 juin 2000

Les activités de la halte garderie du 12 rue Chomel dans le 7 ème arrondissement de Paris sont désormais suspendues par arrêté préfectoral jusqu’à l’enlèvement de toutes les contaminations radioactives. Les 3 laboratoires mobilisés sur le site (OPRI, IPSN et CRII-RAD) ont constaté des taches de contamination au radium dispersées dans le passage cocher, la cour, le rez-de-chaussée, les parties communes, le premier étage, le deuxième étage et les sous-sols du petit immeuble qui abritait le siège de la Société Française des Applications du Radium. Même si les risques sanitaires sont qualifiés de faibles, très faibles, de quasi nuls ou nuls par des autorités scientifiques et médicales, tous les membres du Comité de Suivi sont unanimes pour souligner que cette exposition des enfants aux rayonnements émis par les pollutions historiques est inacceptable et doit être résorbée dans les meilleurs délais.

Lire la suite

La crèche au radium

20 mai 2000

En 1996, l’association Robin des Bois a envoyé à l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) une liste de sites parisiens susceptibles d’être contaminés par des activités de manipulation, de formulation et de conditionnement du radium. La radium est un métal radiotoxique employé à tort et à travers dans la première moitié du 20ème siècle pour des applications médicales et industrielles.

Dans son inventaire publié en septembre 1998, l’ANDRA précise que le STIIC (Service Technique d’Inspection des Installations Classées agissant sur Paris et les 3 départements de la petite couronne) n’a pu contribuer à rassembler des données complémentaires ou à réaliser d’opérations techniques de lever de doute avec les moyens du laboratoire central de la Préfecture de Paris.
Simultanément, après la diffusion publique des adresses repérées par Robin des Bois, une équipe de techniciens de l’OPRI (Office de Protection contre les Rayonnements Ionisants) et d’autres laboratoires officiels a enchaîné une visite de 33 sites suspects.
A la suite de ces visites faites en 1 semaine, le Président de l’OPRI déclarait à la presse que seuls 5 cas de très faible radioactivité ont été mis à jour et qu’ils seraient « traités et éliminés dans les jours qui viennent ». Les rapports de visites précisaient en outre qu’un nouveau contrôle serait effectué sur les sites « douteux ».
La crèche n’a en fait été rééxaminée qu’en mai 2000 alors que la première visite signalait « un champ de rayonnement significatif au niveau des 2 siphons d’évacuation des eaux usées ». La directrice de l’association pour l’aide aux mères de famille de Paris avait été avisée de la nécessité d’interdire tout accès à proximité de cette galerie technique.
En fait, les nouvelles investigations ont démontré des points chauds dans les niveaux supérieurs de l’immeuble anciennement occupé par la Société des Applications du Radium et de la Radioactivité.

Lire la suite

La Flèche n°30

14 oct. 1997

Lire la suite
Page 1 sur 212