Grands Travaux

Les vandales de Port 2000

4 juil. 2002

Suite aux constats et aux révélations de Robin des Bois en date du 26 et 27 juin 2002, il s’avère après inspection d’une équipe d’archéologues venus spécialement au Havre à la demande du Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines de Marseille, que les épaves rassemblées sur la décharge interne du Port du Havre correspondent à un navire construit avant le 18 ème siècle. Les spécialistes ont par ailleurs, malgré les réticences du Port Autonome du Havre, pu avoir accès à des pierriers, des bouches à feu lançant des boulets en pierre depuis les navires de guerre. Conformément à une information parvenue à Robin des Bois le 25 juin 2002, des canons ont été mis de côté et la gendarmerie maritime a mené une enquête discrète. L’épave pourrait correspondre de par sa datation au Rouen, navire de guerre construit à l’arsenal du Havre qui a fait naufrage en 1670 à la sortie du port du Havre avec 280 hommes à bord et 70 canons. Quel que soit le navire, français ou anglais, militaire ou marchand, il s’agit de vestiges historiques d’un intérêt majeur. Ce navire pourrait avoir été mis à jour à l’occasion des travaux d’enlèvement des canalisations industrielles sur l’emprise de « Port 2000 ». Il aurait dû être immédiatement signalé et balisé pour un examen in-situ. Le Port Autonome du Havre a opté pour le pillage et la destruction partielle de l’épave sur les lieux de la découverte, se terrant dans le silence jusqu’aux révélations de Robin des Bois.

Lire la suite

Port 2000 est à quai

10 juin 2002

Port 2000 est à quai

Port 2000 ne décolle pas. Le report des opérations de dragage et de terrassement immobilise sur le site des équipements lourds arrivés en urgence l’année dernière. Au cours d’une réunion tenue en avril 2002 au Port Autonome du Havre, le principe proposé par Robin des Bois d’une information régulière sur l’état d’avancement du chantier a été accepté. Le Port Autonome du Havre devrait donc diffuser publiquement des rapports d’étape dans le cadre de réunions organisées par la Maison de l’Estuaire.

Lire la suite

Demain 1er avril, M. Chirac enterre les poissons

31 mars 2002

Demain 1er avril, M. Chirac enterre les poissons

Demain, le président et candidat à la présidence Jacques Chirac se rend sur les lieux du crime écologique le plus retentissant de son septennat. l’enquête de Robin des Bois et les premiers constats prouvent que l’estuaire de la Seine, ses nourriceries de poissons, ses zones humides, ses vasières, ses reposoirs à oiseaux migrateurs, jusqu’à ses coteaux calcaires classés Natura 2000, sont en cours de massacre pour le bien particulier du Port Autonome du Havre et d’une cohorte d’intérêts privés, au détriment de l’aménagement du territoire et du développement des ports normands qui meurent en torpeur, comme Cherbourg.

Lire la suite

Pour Port 2000, une carrière Natura 2000

13 févr. 2002

Aussi incroyable qu’il puisse paraître, Sotraga, filiale du groupe GTM très présent sur le chantier Port 2000 au Havre, inaugure aujourd’hui par un tir de mine une carrière de craie Natura 2000. La craie serait acheminée sur le chantier havrais par voie fluviale ou routière.

La nouvelle carrière du Bout des Hayes est située sur la rive sud de la Seine, en amont du Pont de Normandie, sur la commune de Trouville-la-Haule.

C’est la première retombée concrète de Port 2000 dans le département de l’Eure et quelle retombée ! Il s’agit en 5 ans de détruire un paysage remarquable par sa beauté, ses bois, son histoire et sa biodiversité.

Lire la suite

Port 2000 à l’hosto

4 févr. 2002

Port 2000 à l’hosto

Objet: Port 2000 – Le Havre.

Jeudi, les dragages préliminaires à Port 2000 ont démarré dans l’estuaire de la Seine, avant même la réception du certificat de dépollution pyrotechnique complet exigé par l’ordonnance du 28 juin 2001 du Conseil d’État.

Ces dragages ont été immédiatement interrompus après que plusieurs ouvriers aient été victimes de malaises suite à des émanations gazeuses toxiques.

Les sédiments dragués sont dépositaires d’une pollution historique, organique et industrielle charriée par le fleuve ou déversée in situ par les usines de la zone industrielle dont Millenium, ex-Thann et Mulhouse, spécialisée dans la fabrication de l’oxyde de titane et la CIM, stockage pétrolier Seveso ouvert en 1920.

Lire la suite

Un havre pour les risques

30 oct. 2001

Objet: risques industriels risques pyrotechniques estuaire de la Seine

Depuis 1996, Robin des Bois dénonce l’adossement du projet « Port 2000 » au Havre à un stockage pétrolier classé Seveso. Aux risques prévisibles du projet pour les travailleurs portuaires, pour l’environnement, pour la sécurité maritime et industrielle, s’ajoutent depuis un an les risques pyrotechniques liés au déminage du futur chenal portuaire. Malgré une ordonnance du Conseil d’État et malgré les discours tenus au lendemain de la catastrophe de Toulouse, l’État français donne un avenir aux risques majeurs. Depuis juillet 2001, les bulldozers ont été lâché sur les mares et les roselières de l’estuaire de la Seine afin d’effectuer les travaux préparatoires à « Port 2000 ».

Lire la suite

La Flèche n°36

14 sept. 2000

Lire la suite

La Flèche n°32

21 sept. 1998

Lire la suite

La Flèche n°31

21 janv. 1998

Lire la suite

La Flèche n°29

21 juin 1997

Lire la suite
Page 2 sur 512345