Pillage, commerce et maltraitance

Vivants ou morts, entiers ou en morceaux, les animaux sauvages sont une marchandise ordinaire à vendre au plus offrant jusqu’à l’extinction de l’espèce. Les réseaux criminels s’enracinent, s’enrichissent, se mondialisent et se diversifient. La faune est traquée pour décorer, habiller, faire bander, guérir, divertir et se nourrir. Un cauchemar. Depuis juillet 2013, Robin des Bois publie « A la Trace », trimestriel unique sur le braconnage et la contrebande de la faune sauvage, sur les risques sanitaire du commerce international et sa cruauté. La disparition progressive de la faune sauvage prive la Terre de ses plus belles couleurs.

L’Europe mouillée dans un trafic de viande de baleine

19 juin 2015

Le Winter Bay a quitté l’Islande le 4 juin avec un peu moins de 2000 t de viande de baleine à destination du Japon. L’Islande est avec la Norvège le seul pays proche de l’Union Européenne à autoriser la chasse à la baleine.

La Directive européenne sur la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages stipule que les Etats-membres doivent interdire le transport de spécimens de toutes les espèces de cétacés vivants ou morts ou de toutes parties ou produits dérivés.

Lire la suite

Bien Vu !

11 juin 2015

Robin des Bois félicite les douanes de Roissy pour leur grosse prise d’ivoire en provenance de République Démocratique du Congo et à destination du Vietnam (136 kg). Le colis de « pièces de rechange » méritait effectivement d’être ciblé.

Il se confirme que l’Europe et la France contrairement à des idées reçues sont des aires de transit pour le trafic d’ivoire et d’autres matières animales entre l’Afrique et l’Asie. Les défenses pesant en moyenne une dizaine de kilos proviennent d’éléphants reproducteurs alors qu’il est plus courant de voir aujourd’hui des défenses de 2 kg arrachées sur des éléphanteaux de 3-4 ans.

Lire la suite

La corrida déchue

5 juin 2015

Mauvais été pour les aficionados. Malgré les pressions de l’Observatoire National des Cultures Taurines de France et de l’Union des Villes Taurines, le Ministère de la Culture a retiré de son site Internet dédié à l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France toute mention de l’inscription de la corrida. Saisie dès l’automne 2011 par la Fondation Franz Weber et l’ONG française Robin des Bois, puis par le CRAC (Comité Radicalement Anti-Corrida) et Droits des Animaux, la justice vient au nom du peuple français de constater que la décision d’inscription de la corrida à l’inventaire doit être considérée comme abrogée.
Dans leurs mémoires à la Cour Administrative d’Appel de Paris, les organisations pro-corrida estimaient que la décision n’était pas abrogée et qu’elle était insusceptible de recours.

Lire la suite

Vol de 17 singes au zoo de Beauval

12 mai 2015

Vol de 17 singes au zoo de Beauval

« A la Trace », le bulletin d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux, a relevé en octobre 2013 le vol de plusieurs ouistitis par 5 individus dans un zoo des Iles Canaries (Espagne) et en avril 2014 le vol de 5 tamarins au zoo de Blackpool (Royaume-Uni), dont 4 avaient été retrouvés une semaine plus tard. En 2011, 2 tamarins empereurs et 2 cercopithèques de l’Hoest avaient été volés au zoo de Lyon et retrouvés peu après. Hors Europe, les vols se multiplient : vol de huit tortues léopard du Cap dans un zoo en Australie en mars 2014, vol d’un lion dans un refuge au Brésil en mai 2014, vol d’un jaguar dans un zoo en Afrique du Sud en novembre 2014, vol de 4 ouistitis à pinceaux blancs au zoo de Johor en Malaisie fin 2014, vol d’un tigre, d’un léopard et d’un jaguar en Arabie Saoudite en février 2015. Il est à noter que l’on assiste aussi à une émergence des vols d’animaux dans les animaleries. 7 perroquets gris et cacatoès d’une valeur unitaire de 2000 euros ont été volés dans une animalerie à Echirolles dans l’Isère en novembre 2014.
Ces alertes n’ont pas empêché le vol au zoo de Beauval.

Lire la suite

Bulletin « A la Trace » n°8

7 mai 2015

Bulletin « A la Trace » n°8

« A la Trace » n°8 vient de paraître.
Bulletin d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’espèces animales menacées. Janvier, février et mars 2015.
La criminalité faunique du trimestre à travers 500 évènements sur les 5 continents.
pdf 108 pages, 5 Mo

Une immersion dans la guerre de la corne de rhinocéros et de l’ivoire, un focus sur les dernières ruses des trafiquants qui cachent de l’ivoire dans du plâtre médical ou du lait en poudre, coincent des reptiles et des grenouilles dans les livres pour enfants et les paquets de cigarettes, peignent des peaux de léopard en peaux de tigre pour optimiser les profits.
Une rencontre avec des familles de braconniers déchirées et avec des instituteurs, des universitaires et des pasteurs qui enseignent et prêchent le jour et trafiquent la nuit …

Lire la suite

Hong Kong et les éléphants

14 avril 2015

51 ONG internationales présentes et actives dans des pays de l’aire de répartition des éléphants, dans des pays exportateurs ou importateurs d’ivoire ont envoyé un courrier important à Monsieur Wong Kam-sing, Secrétaire pour l’Environnement du gouvernement de Hong Kong (lire le courrier pdf). Unies, solidaires et très attachées à la protection et à l’avenir des éléphants, les ONG souhaitent qu’Hong Kong, une des plaques tournantes de l’ivoire à travers le monde, suspende sur son territoire et depuis son territoire l’importation et l’exportation d’ivoire brut sous forme de défenses entières ou coupées.

Lire la suite

La filière rhinocéros passe par Cherbourg

13 avril 2015

John Slattery, membre des Rathkeale Rovers (les vagabonds de Rathkeale), a été arrêté le 6 avril 2015 dans le port de Cherbourg par la police des frontières. Il débarquait d’un car-ferry en provenance d’Irlande. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Il est en détention provisoire pour une période de 60 jours, le temps pour la justice des Etats-Unis de transmettre sa demande d’extradition.

Les Rathkeale Rovers sont issus d’une communauté de gens du voyage originaire de Rathkeale dans le comté de Limerick en Irlande. Ils sont recherchés par Europol et les polices du monde entier. Ils sont spécialisés dans le vol, le recel et la vente illégale d’antiquités. Ils sont soupçonnés d’avoir participé à plusieurs vols de cornes de rhinocéros dans des musées européens. Une corne de 8 kg a été dérobée au Muséum d’Histoire Naturelle de Rouen en mars 2011. Le Muséum du Havre a lui aussi été cambriolé mais la corne volée était en résine, les conservateurs du musée ayant, par précaution, retiré la corne authentique du trophée exposé.

Lire la suite

Eléphants : avancées en Bretagne et en Europe

27 mars 2015

Lire la suite

Bretagne terre d’asile de l’ivoire braconné

26 mars 2015

Vente aux enchères sulfureuses à Morlaix, Finistère, lundi 30 mars 2015 à 14h30, 37 rue de Paris. Une pollution faunique va s’abattre sur la ville en début de semaine. La maison Dupont et associés organise un vide-grenier de taxidermies anciennes. Toute la faune d’Afrique pillée sera rassemblée. Présence remarquée d’une belle tête de singe gueule ouverte avec dents d’origine et d’un lionceau de 28 cm de long.

Mais les pièces maîtresses viennent du Parc National du Niokolo Koba au Sénégal. La collection personnelle d’André-Roger Dupuy, correspondant du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, conservateur en chef du Parc de 1967 à 1974 et directeur des Parcs nationaux du Sénégal entre 1973 et 1987 – 20 ans de safari version chasse plutôt que photo – finira d’être dispersée.

Lire la suite

41 porte-paroles des éléphants d’Afrique et d’Asie

23 mars 2015

Aujourd’hui, au nom de 41 Organisations Non Gouvernementales internationales et françaises, Robin des Bois envoie le courrier en lien au Commissaire européen en charge de l’environnement et à tous les ministres de l’Union Européen en charge du trafic des espèces menacées d’extinction.

Ce courrier demande à l’Union Européenne et à tous ses Etats-membres de suspendre toute exportation d’ivoire brut. Il s’avère en effet que les décisions unilatérales prises par le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Suède et la France sont inopérantes dans la mesure où les défenses d’éléphant vendues aux enchères peuvent éventuellement quitter l’Union Européenne à partir d’un des pays n’ayant pas pris une décision analogue. L’exemple de Cannes Enchères en France (Voir communiqué Ivoire vers la Chine : la filière belge, 4 mars 2015) en a fait la triste démonstration.

Lire la suite