Pillage, commerce et maltraitance

Vivants ou morts, entiers ou en morceaux, les animaux sauvages sont une marchandise ordinaire à vendre au plus offrant jusqu’à l’extinction de l’espèce. Les réseaux criminels s’enracinent, s’enrichissent, se mondialisent et se diversifient. La faune est traquée pour décorer, habiller, faire bander, guérir, divertir et se nourrir. Un cauchemar. Depuis juillet 2013, Robin des Bois publie « A la Trace », trimestriel unique sur le braconnage et la contrebande de la faune sauvage, sur les risques sanitaire du commerce international et sa cruauté. La disparition progressive de la faune sauvage prive la Terre de ses plus belles couleurs.

La bourse du vivant

16 août 2019

Communiqué CITES CoP18 n°1

La 18ème Conférence plénière des 184 États-parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction -CITES- se réunit à Genève du 17 au 28 août 2019. Robin des Bois est observateur à la CITES depuis 30 ans. Cette session devait se tenir à Colombo en mai-juin 2019. Elle a été reportée puis déplacée en Suisse en raison des attentats du 21 avril au Sri Lanka.
La CITES prouvera-t-elle qu’elle est capable d’organiser la coopération internationale contre la criminalité environnementale et de résister aux sirènes du capitalisme de l’extinction animale et végétale ?
Les pays membres de la CITES reconnaîtront-ils enfin que les animaux sauvages sont des No Border et que certaines espèces comme les girafes et les éléphants doivent bénéficier du droit de circulation à travers les frontières politiques et administratives ?

Lire la suite

A la Trace » n°23 – le bulletin de la défaunation

5 août 2019

A la Trace » n°23 – le bulletin de la défaunation

« A la Trace » n°23, le bulletin de la défaunation
(pdf, 166 pages – 13,6 Mo)

Bulletin d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux
du 1er octobre 2018 au 31 janvier 2019
1112 cas de braconnage, de contrebande et de sauvetage

16 morts : 10 rangers, 2 civils et 4 braconniers

Lire la suite

Risques dans le Parc de la Pendjari

14 mai 2019

Risques dans le Parc de la Pendjari

Troubles, braconnages et mort dans le Parc national de la Pendjari au Bénin, dans le Parc national d’Arly au Burkina Faso et dans le Parc national du W qui s’étend entre le Burkina Faso, le Bénin et le Niger. Le parc d’Arly et le parc de la Pendjari sont directement connectés.

Extraits de « A la Trace », bulletin trimestriel d’information et d‘analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux menacés d’extinction (pdf – 2,4 Mo)

Lire la suite

« A la Trace » n°22, le bulletin de la défaunation

29 nov. 2018

« A la Trace » n°22, le bulletin de la défaunation
Lire la suite

Les animaux et la Première Guerre Mondiale

5 nov. 2018

Les animaux et la Première Guerre Mondiale

1918-2018
Animal, on est très mal

A l’occasion des commémorations et autres manifestations, visites et déclarations signalant la fin de la guerre 14-18, des lâchers de tourterelles affublées du titre honorifique de « colombes de la paix » sont annoncés notamment à Lyon.
Les pauvres oiseaux d’élevage brutalement lâchés dans le milieu urbain et le ciel pollué n’ont aucune chance de s’en sortir et d’échapper aux chats, aux corvidés, aux voitures, à la faim, à la misère et à la mort.

Lire la suite

« A la Trace » n°21, le bulletin de la défaunation

31 juil. 2018

« A la Trace » n°21, le bulletin de la défaunation

Trimestriel d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux
792 évènements du 1er avril au 30 juin 2018
124 pages, 4,7 Mo

Lire la suite

Vous aussi, venez au secours des orangs-outans

25 mai 2018

Vous aussi, venez au secours des orangs-outans

A l’occasion du lancement du n°20 de « A la Trace », Robin des Bois vient aujourd’hui à la rencontre des collaborateurs de l’usine Nutella à Villers-Ecalles, Seine-Maritime.

******

Lettre ouverte

Destinataires : collaborateurs de l’usine Nutella à Villers-Ecalles, Normandie

Frugivores, paisibles et arboricoles, les orangs-outans sont expropriés par l’agriculture industrielle et en premier lieu par l’industrie de l’huile de palme.

Lire la suite

« A la Trace » n°20, le bulletin de la défaunation

21 mai 2018

« A la Trace » n°20,  le bulletin de la défaunation
Lire la suite

« A la Trace » n°19, le bulletin de la défaunation

26 févr. 2018

« A la Trace » n°19, le bulletin de la défaunation
Lire la suite

Bulletin « A la Trace » n°18

24 nov. 2017

Bulletin « A la Trace » n°18

« A la Trace » n°18
Bulletin trimestriel d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux
748 événements du 1er juillet au 30 septembre 2017
124 pages illustrées
pdf – 4,3 Mo

KO et Ciao les ormeaux (Haliotis spp.) – p.5
Le Ministère des pêches sud-africain a suspendu le 7 août l’attribution des permis de pêche. La capture des ormeaux est aux mains des gangs du Cap et de la mafia chinoise. Sur le marché local, le prix au kg atteint 400 US$. Il était de 40 US$ en 2008. La violence et la corruption sont quasiment les seules aujourd’hui à encadrer l’exploitation et la contrebande des gastéropodes marins. Même les élevages sont pillés.
L’Union Européenne et notamment la France, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et le Royaume-Uni seraient bien inspirés d’examiner avec attention ce marché noir issu au départ de la pêche de loisirs et de subsistance et d’en tirer les leçons pour prévenir l’extinction des ormeaux et d’autres espèces inféodées aux rochers et à l’estran.

Lire la suite
Page 1 sur 912345Dernière page »