Oiseaux

S’il a de la chance, l’oiseau n’est pas englué, n’est pas mitraillé, ne s’écrase pas contre les vitres des gratte-ciels, n’est pas désorienté pas les îlots lumineux des plateformes en mer, n’est pas ingéré par un réacteur d’avion ou décapité par une éolienne. L’oiseau est au carrefour des insecticides, des corridors logistiques, des lignes électriques et de la déforestation. Les oiseaux mangent trop souvent des baies rouges de plastique et des fragments bleus de latex. La disparition progressive des oiseaux prive la Terre de ses plus belles musiques.

Bulletin « A la Trace » n°4

30 avril 2014

Janvier – février – mars 2014
468 évènements, 352 sources d’information, 112 pages (pdf 6,45 Mo).

Oiseaux, pages 30 à 40

La pègre du braconnage et de la contrebande à la loupe
Introduction.
Voici la 4ème édition de « A la Trace », 112 pages, 468 événements, 352 sources d’information. Les indicateurs virent au rouge. A la bourse des animaux menacés d’extinction les prix s’affolent. La Chine et le marché mondial des animaux de compagnie exotiques pèsent lourd. Le perroquet vert du Congo trafiqué par les Casques Bleus se vend 800 US$ sur internet. La corne de rhinocéros atteint 100.000 US$/kg, la peau de léopard plus de 30.000 US$. La jeunesse de Bombay se dope au venin de cobra (180.000 US$/l). Isilo, l’éléphant symbole de l’Afrique du Sud, est mort. Ses 2 défenses d’une valeur de 600.000 US$ ont disparu. Les braconniers ont été les premiers à découvrir son corps grâce aux vautours. Les soupçons rôdent. Des gardiens de réserve de jour sont des braconniers la nuit. En même temps que les prix, la violence explose. Les animaux, les voleurs, les rangers tombent. Les trafiquants se tuent entre eux comme les trafiquants de drogue. Les gangs règnent, la gangrène gagne. C’est la guerre. La justice est incohérente. Elle punit pour l’exemple, elle libère sous caution et parfois elle déraille. Les trafiquants sont souvent très jeunes. Les braconniers roulent en BMW. Les techniques pour tuer sont modernes et archaïques à la fois.

Lire la suite

Les 2 boulettes de l’Etat français

27 févr. 2014

Objet : pollution hydrocarbures sur le littoral Atlantique

Depuis début février, des arrivages diffus d’hydrocarbures polluent le littoral du Morbihan aux Pyrénées-Atlantiques. Ces hydrocarbures ne proviennent pas de dégazages. Ces pollutions proviennent d’une ou de plusieurs épaves abandonnées et insuffisamment surveillées comme celles de l’Erika (1999) ou de l’Union Neptune (2011).

En vérité plusieurs dizaines d’épaves peuvent être suspectées. Plus les épaves vieillissent, plus elles sont susceptibles de fuir et de libérer dans l’environnement les vieux fiouls de propulsion jusqu’alors confinés et oubliés.

Lire la suite

Bulletin « A la Trace » n°3

3 févr. 2014

« A la Trace » n°3
(pdf – 80 pages. 4,3 Mo)
Oiseaux, pages 22 à 29

Veuillez trouver en lien la version française du n°3 de « A la Trace », bulletin trimestriel d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux menacés d’extinction.Tous les évènements couvrent octobre, novembre et décembre 2013. A noter que « A la Trace » bénéficie désormais du soutien financier de la Fondation Brigitte Bardot, de la Ligue pour la Protection des Oiseaux et de la Fondation Franz Weber.

Lire la suite

La fauconnerie et la vraie connerie du PSG

2 janv. 2014

La fauconnerie et la vraie connerie du PSG

Pendant son séjour au Qatar, l’équipe du PSG (Paris Saint-Germain) a participé à diverses opérations montées par l’office du tourisme local. C’est ainsi que Zlatan Ibrahimovic a assisté à des démonstrations de fauconnerie et posé avec un faucon de haut vol. La fauconnerie est un des dadas du Qatar et une de ses fiertés. Cette pratique est responsable de la disparition de plusieurs espèces de faucons et autres rapaces.

Lire la suite

Bulletin « A la Trace » n°2

6 nov. 2013

Bulletin « A la Trace » n°2

Engagez-vous dans 80 pages de beauté et de cruauté, accrochez-vous aux branches comme ce gibbon à bonnet, peluche souveraine et vulnérable encore en liberté, allez au fond du cyanure et des ananas empoisonnés, survivez aux flèches d’Etorphine, magouillez avec un marchand de meubles à la recherche de l’ivoire, connaissez les ruses des chasseurs piégeurs de tigres, chassez les antilopes cervicapre avec des stars de Bollywood, roulez vers la Chine avec 2.000 cornes d’antilopes saïga d’une valeur de 22 millions de dollars, regardez en face le bébé chimpanzé dans son pauvre sac de plastique sur un marché du Cameroun, partagez le sort de milliers d’oiseaux et d’animaux, migrants involontaires arrachés à leur milieu naturel, dérivez dans la rivière avec le cadavre d’un éléphant mutilé et découvrez la position de la France sur le devenir des stocks d’ivoire illégal, mangez du dauphin du Gange, rendez hommage aux rangers et gardiens de la faune sauvage morts sous les coups des braconniers …
Oiseaux, pages 6 à 12

Lire la suite

Robin des Bois les suivra A la Trace

17 juil. 2013

Robin des Bois publie aujourd’hui le numéro 1 d’A la Trace, bulletin trimestriel d’information et d‘analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux menacés d’extinction.

206 évènements liés à des braconnages, des saisies, des arrestations et des condamnations survenus en Afrique, en Australie, en Amérique, en Europe et en Asie sont rapportés. Cette vision panoramique de la cruauté et de la criminalité envers la faune sauvage entre le 1er avril et le 30 juin 2013 fait frémir et réfléchir.

Lire la suite

Une bonne nouvelle pour les oiseaux

18 nov. 2011

Liberté de Thon n°4.
22ème réunion ordinaire de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique et des mers adjacentes (CICTA / ICCAT)

Suite du communiqué « Aujourd’hui quand vous mangez du thon, vous tuez un albatros »

La recommandation sur la réduction des captures accidentelles d’oiseaux de mer dans les pêcheries palangrières (1), présentée par l’Union Européenne, le Brésil, l’Uruguay, l’Afrique du Sud et le Royaume-Uni pour ses territoires d’outre-mer a été acceptée ce matin par consensus. Elle doit être définitivement entérinée en plénière demain.

Lire la suite

Aujourd’hui quand vous mangez du thon, vous tuez un albatros

16 nov. 2011

Aujourd’hui quand vous mangez du thon, vous tuez un albatros

Liberté de Thon n°2.
22ème réunion ordinaire de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique et des mers adjacentes (CICTA / ICCAT)

Les oiseaux de mer sont victimes des marées noires et des autres pollutions, des déchets en plastiques, des filets fantômes dérivant dans les océans et des rongeurs invasifs sur le littoral. Ils sont aussi victimes de la pêche au thon. L’une des techniques utilisées, les palangres – des lignes longues de dizaines de kilomètres – pêchent de plus en plus d’oiseaux victimes de la pénurie alimentaire en milieu marin mais aussi de leur sens de l’observation. Ils sont nombreux, albatros et puffins, à s’accrocher aux hameçons en voulant capturer les leurres ou les prises. Les albatros pratiquent ce sport en surface, les puffins tels le puffin à menton blanc (Procellaria aequinoctialis) en plongée.

Lire la suite

Mégatombe de rouge-gorges en Mer du Nord

7 mars 2011

50 millions d’oiseaux migrateurs franchissent deux fois par an la Mer du Nord. La navigation astronomique d’au moins sept espèces est sévèrement perturbée par les flux de lumière artificielle émis par les plates-formes off-shore. Le dérangement est maximal quand le ciel nocturne est couvert de nuages ; il aboutit à la désorientation des oiseaux qui dans ces circonstances se mettent à tourner pendant plusieurs heures autour de cette fausse constellation que constitue une plate-forme off-shore la nuit.

Lire la suite

Clôture à Bangkok

14 oct. 2004

Convention sur le commerce international d’espèces animales et végétales menacées d’extinction (CITES ou Convention de Washington)

13ème assemblée plénière de la CITES. 166 pays membres. 155 organisations professionnelles, syndicales, de protection de l’environnement. Le 1er Ministre Thaïlandais a rappelé dans le discours d’ouverture que le trafic des espèces animales et végétales est intégré au trafic d’armes et de stupéfiants. Certains poissons, à l’issue de la réunion, accèdent au rang d’animaux à protéger. L’annexe I interdit le commerce international, l’annexe II l’encadre.

Lire la suite
Page 3 sur 41234