Eléphants et ivoires

En 1986, Robin des Bois publie « Eléphants et ivoire végétal ». Un an plus tard, une élégante bande d’éléphants masqués tout droit sortis d’Art Déco et de Sherwood envahit les trafiquants d’ivoire à Paris. En 1988 les éléphants masqués saluent à Lausanne la décision d’interdire le commerce international de l’ivoire. Une victoire colossale. En 1997, le cartel de l’ivoire réussit à rouvrir les vannes du commerce international. Une défaite abyssale. C’était à Harare capitale du Zimbabwe. Le journal gouvernemental titre « L’Afrique australe gagne la guerre de l’ivoire ». Robin des Bois répond par « Harare humanum est ». De cette erreur, les éléphants ne se remettent pas.

L’ivoire : le retour

2 nov. 1994

Objet : Action des éléphants masqués à l’ambassade d’Afrique du Sud

4 ans après l’entrée en vigueur de l’interdiction du commerce international de l’ivoire d’éléphant, l’Afrique du Sud souhaite la reprise de ce commerce, du moins en ce qui concerne ses éléphants. C’est dans le cadre de la IXème réunion de la Convention de Washington* (à Fort Lauderdale en Floride, du 7 au 18 Novembre) que l’Afrique du Sud en fera officiellement la demande.

Tous les pays d’Afrique francophone sont hostiles à cette initiative et l’ont confirmé à l’issue de la réunion tenue à Bangui, le 14 Septembre 1994. Le Parlement européen, dans une résolution adoptée fin Septembre, condamne lui aussi l’attitude du gouvernement sud-africain.

Lire la suite

La Flèche n°26

3 oct. 1994

Lire la suite

Beaubourg ou le sexe des rhinocéros

12 sept. 1994

– Action de Robin des Bois
Depuis 14 heures, l’association Robin des Bois occupe la Grande galerie, au 5ème étage du Centre Pompidou pour protester contre les commentaires qui accompagnent une œuvre de Joseph Beuys « Die Hörner » composée de deux cornes de rhinocéros noir d’Afrique et de deux tuyaux ensanglantés.
Dans le catalogue Joseph Beuys édité par le Centre Georges Pompidou, Fabrice Hergott, commissaire de l’exposition, évoque « l’agrégation d’animalité, d’érotisme, et de primitivisme » dégagé par « l’œuvre la plus suggestive » de Beuys.

Lire la suite

La Flèche n°19

1 mai 1992

Lire la suite

L’Afrique protège ses éléphants

10 mars 1992

Kyoto

Une écrasante pression des pays de tout le continent africain, renforcée par la CEE et l’Autriche, a amené les pays d’Afrique australe – soutenus par la Suisse, le WWF, et le secrétariat de la CITES – à retirer leur proposition de déclassement des éléphants à l’annexe II.

Grâce au retrait de leurs propositions, les pays d’Afrique australe (Zimbabwe, Botswana, Malawi, Namibie, Afrique du Sud), ont évité le vote et un désaveu cuisant.

La prochaine réunion de la CITES ayant probablement lieu en 1995, 3 ans de trêve supplémentaires sont offerts aux éléphants. C’est bon !

Lire la suite

La Flèche n°18

1 févr. 1992

Lire la suite

La Flèche n°16/17

1 nov. 1991

Lire la suite

La Flèche n°15

3 mai 1991

Lire la suite

Mise au point Zimbabwe – Eléphants

8 nov. 1990

Les 4000 éléphants que le Zimbabwe veut abattre n’ »appartiennent » pas au Zimbabwe. Ils vivent aussi en Zambie et au Botswana. A la saison sèche, le Zimbabwe attire artificiellement les éléphants en creusant des mares.

Lire la suite

La Grande-Bretagne solde 100.000 éléphants

24 janv. 1990

Au nom de Hong Kong, la Grande-Bretagne vient d’annoncer officiellement qu’elle conteste l’interdiction du commerce international de l’ivoire décidée à Lausanne à une écrasante majorité des 95 Etats-Parties à la Convention de Washington le 18 octobre 1989.

Lire la suite
Page 11 sur 12« Première page89101112