Baleines et mammifères marins

Elles sont dans les légendes, les littératures et les mers, adorées, honnies, chassées, mangées, échouées, accidentées, polluées et à ce jour rescapées des grands essors alimentaires et industriels. Les baleines rendent de nombreux services aux écosystèmes. Sur terre, les baleines et les mammifères marins ont besoin de porte-parole. Cette lourde responsabilité, Robin des Bois l’exerce depuis 1986 à la Commission Baleinière Internationale et là où les cétacés, les pinnipèdes et les siréniens s’aventurent, c’est à dire partout, sauf dans l’espace extraterrestre et encore nous y rencontrons la Constellation de la Baleine.

Baleinafric

23 juin 2005

Commission Baleinière Internationale. Ulsan, Corée du Sud. 20 – 24 juin 2005.

Sous la baguette du Japon, un nouveau facteur d’unification et de coopération interafricaine est en train d’émerger et de se consolider. Le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Mauritanie, le Maroc, le Sénégal soutiennent l’initiative japonaise de développer la chasse à la baleine dans le sanctuaire de l’océan austral. Le Togo, le Mali, la Gambie sont en cours d’intégration à la CBI. Seule l’Afrique du Sud a voté la résolution condamnant JARPA II. Cf communiqué Robin des Bois « J’harponne II » du 7 juin 2005.

Lire la suite

J’harponne II

7 juin 2005

A l’occasion de la 57 ème session plénière de la Commission Baleinière Internationale -CBI- qui se tiendra à Ulsan en Corée du Sud du 20 au 24 juin, le Japon présente JARPA II, un nouveau programme à long terme de chasse à la baleine en Antarctique légitimé par des recherches scientifiques. JARPA I (Japan’s Whale Research Program under Special Permit in the Antarctic) en vigueur depuis 1988 pourchasse exclusivement les petits rorquals (rorquals de Minke). Le quota annuel des prédateurs scientifiques était de 300 individus. A partir de 1995, il est passé à 400. Tout ceci se passe dans le sanctuaire Antarctique établi par la CBI en 1994.

Lire la suite

Monaco et les baleines

15 avril 2005

Robin des Bois salue la mémoire du Prince Rainier III de Monaco. Les baleines ont perdu un ami et un supporter fidèle.
La Principauté a été pionnière et fédérative dans la mise en place du sanctuaire pour mammifères marins de la mer Ligure en Méditerranée et de l’accord international ACCOBAMS (Accord pour la protection des cétacés de Méditerranée, de Mer Noire et de la zone atlantique adjacente) visant à protéger les cétacés, leurs habitats et à améliorer l’état des connaissances sur ces animaux.

Lire la suite

Coraux-Nickel

1 févr. 2005

Goro Nickel – Communiqué n°3

Note: l’occupation du site a été levée le vendredi 4 février 2005. Voir également les communiqués « Baleines Nickel-Chrome » du 17 novembre 2004 et « Garo Nickel » du 26 novembre 2004

L’association Robin des Bois soutient le blocus des entrées du chantier de la mine Goro Nickel en Nouvelle-Calédonie. Cette action est entreprise par le comité Rheebu Nuu regroupant les populations locales et les chefs coutumiers Kanak. Elle vise à protester contre l’implantation de ce projet minier canadien – extraction du nickel et affinage du cobalt – contesté par la communauté scientifique néo-calédonienne et mondiale pour ses effets négatifs sur la flore terrestre et l’environnement marin.

Lire la suite

Garo Nickel !

26 nov. 2004

Goro Nickel – Communiqué n°2

En Nouvelle-Calédonie, le projet Goro Nickel est catastrophique pour l’environnement marin et les récifs coralliens. Il est aussi désastreux pour l’environnement terrestre. Les incendies de forêts en Nouvelle-Calédonie démontrent l’insuffisance des moyens humains et techniques mis à disposition pour lutter contre les catastrophes. Cette insuffisance à terre est dupliquée en mer et sur le littoral. Les marées noires et chimiques générées par les arrivées de matières premières et les exportations de la mine de Goro-Nickel ne seraient pas traitables. Le plan et les moyens Polmar en Nouvelle-Calédonie sont dérisoires (1).

Lire la suite

Baleines Nickel-Chrome

17 nov. 2004

Goro Nickel – Communiqué n°1

Sujet : mine de nickel à Goro, au Sud de la Nouvelle-Calédonie.

Le projet en Nouvelle-Calédonie de la compagnie minière canadienne Inco connue au Canada et en Amérique Centrale pour ses infractions aux droits de l’Homme et de l’environnement doit être immédiatement suspendu par le gouvernement français, c’est-à-dire le Ministère des Finances qui contribue au projet et le Ministère de l’Ecologie qui est responsable de la protection de la biodiversité en Nouvelle-Calédonie.

Lire la suite

Clôture à Bangkok

14 oct. 2004

Convention sur le commerce international d’espèces animales et végétales menacées d’extinction (CITES ou Convention de Washington)

13ème assemblée plénière de la CITES. 166 pays membres. 155 organisations professionnelles, syndicales, de protection de l’environnement. Le 1er Ministre Thaïlandais a rappelé dans le discours d’ouverture que le trafic des espèces animales et végétales est intégré au trafic d’armes et de stupéfiants. Certains poissons, à l’issue de la réunion, accèdent au rang d’animaux à protéger. L’annexe I interdit le commerce international, l’annexe II l’encadre.

Lire la suite

Coulé, le monde du silence !

22 juil. 2004

56ème session de la Commission Baleinière Internationale
Sorrente -Italie
Communiqué n°4

La 56ème session de la Commission Baleinière Internationale -CBI- qui s’achève ce soir aura été l’occasion pour les 55 pays-membres de reconnaître les pollutions acoustiques comme des pollutions modernes ayant un impact sur les cétacés. Décibels des hélices, des plates-formes gazières et pétrolières, infrasons des éoliennes, recherches sismiques et sonars militaires se multiplient sans réglementation et sans étude des impacts sur la faune marine.

Lire la suite

La baleine samaritaine

20 juil. 2004

56ème Commission Baleinière Internationale.
Sorrente -Italie
Communiqué n°3

Coalition francophone – ECCEA, Robin des Bois, ASMS OceanCare

Le Japon a demandé à ce qu’un nouveau point intitulé  » Future chasse durable à la baleine – pleine utilisation des baleines tuées  » soit inscrit dans l’agenda de la 56ème session plénière de la CBI. Le but avoué de cette manœuvre qui laisse plus d’une délégation perplexe est de présenter un historique de la chasse à la baleine, en particulier en Antarctique, en soulignant les multiples utilisations possibles des différentes parties des baleines tuées. Pour cela, le Japon se réfère au développement durable et à l’article VIII 2 de la Convention fondatrice de la CBI qui stipule que  » toutes les baleines prises sous ces permis spéciaux (permis scientifiques) doivent autant que possible être traitées et les recettes seront réparties selon les orientations fixées par le pays titulaire du permis ».

Lire la suite

Le Japon contre temps et marées

19 juil. 2004

56ème Commission Baleinière Internationale
Sorrente -Italie
Communiqué n°2.

Coalition francophone – ECCEA, Robin des Bois, ASMS OceanCare

La Commission Baleinière Internationale -CBI- persiste à être une convention internationale polémique. Des pays comme la Nouvelle-Zélande, l’Australie, Monaco, la France, l’Italie, les Etats-Unis et le Royaume-Uni mettent en avant la survie des espèces tandis que les pays-membres asiatiques organisent l’hégémonie de leurs industries de la pêche en collectant sans trop de mal les votes des pays africains, des Caraïbes et d’autres pays en voie de développement (1).

Lire la suite