Pneus

Les vieux pneus s’installent dans les paysages et prolifèrent dans les ronces. Risques d’incendie. Les moustiques prolifèrent aussi. Les pneus sont les gîtes des moustiques et des vecteurs de maladies graves. L’agriculture stocke près de ses hangars des millions de pneus usagés soi-disant utiles. En tout état de cause, les inconvénients de ces stocks sont supérieurs aux avantages. Leur « utilité » manifeste est de brûler pendant les manifestations et de polluer. Robin des Bois contribue depuis les années 2000 à la résorption des stocks historiques de pneus usagés.

Les vieux pneus enflamment Bellac, Haute-Vienne

7 juil. 2017

L’association Robin des Bois salue la résistance de la population et des édiles pour retarder l’arrivée des premières livraisons de pneus usagés destinés à l’enfouissement dans une décharge des communes de Bellac et Peyrat-de-Bellac. L’inquiétude est justifiée.

Robin des Bois s’étonne de l’option choisie par la région Nouvelle-Aquitaine et par les pouvoirs publics pour éliminer les pneus et résidus de pneus abandonnés depuis 25 ans par l’ex entreprise Wattelez à Palais-sur-Vienne.

Lire la suite

Atlas de la France Toxique: Scandale à Bolbec-Normandie

28 mars 2017

Atlas de la France Toxique:  Scandale à Bolbec-Normandie

Les feux de pneus dégagent dans l’air des fumées et fumerolles chargées en cuivre, en zinc, en dioxines, en hydrocarbures. Après les incendies de pneus, les sols sont pollués par des cendres et des laves lessivables par la pluie. Au dessous, les eaux souterraines qui participent à la sécurité alimentaire des populations sont polluées.

A Nointot près de Bolbec, le risque perdure depuis le 14 août 2016. Un stock de vieux pneus dans une sucrerie fermée et autour brûle à petit feu.

Pour tout remède anti-pollution, le propriétaire négligent et insolvable des lieux recouvre le brasier avec du sable et avec les encouragements des pouvoirs publics.

Lire la suite

Pneus usagés : un accord historique

20 févr. 2008

Dans le cadre d’un accord volontaire qui sera signé aujourd’hui sous l’égide du Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durables et avec la participation de Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, les stockages historiques de pneus usés (cf . cartographie ci-dessous) vont faire l’objet d’une résorption progressive entre 2008 et 2016 au plus tard. Cet accord est l’aboutissement d’un travail régulier de plusieurs années entre la Direction de la Prévention des Pollutions et des Risques du Ministère de l’Ecologie, les manufacturiers de pneumatiques, les distributeurs, les professionnels du déchet et la société civile représentée par Robin des Bois.

Lire la suite

Déchets : la filière Europe-Afrique

24 déc. 2007

Déchets : la filière Europe-Afrique

La tempête lève un voile. Sur le pont du Krokus gisent désarrimés et en instance de rupture des camions-poubelles, des camions accidentés, des camions CO2, des remorques éventrées d’où s’échappent des cargaisons entières de pneus usagés, de déchets de garages, et de gros blanc électroménager de la famille des DEEE (Déchets d’Equipement Electrique et Electronique).

Les exportateurs européens en accord avec les opérateurs portuaires et les armateurs utilisent les camions vétustes en guise de conteneurs maritimes. Les pneus sont douteux, les camions sont polluants et accidentogènes, les DEEE non garantis – ils ne sont d’ailleurs pas étouffés par les suremballages, au moins 20% d’’entre eux contiennent des PCB – mais en Afrique c’est bien connu ça peut toujours servir.

Lire la suite

La mondialisation des moustiques

6 mars 2006

L’Aedes albopictus responsable de l’épidémie dite de chikungunya à la Réunion a été observé pour la première fois en métropole en octobre 1999 dans le stock d’une entreprise de recyclage de pneus usés et importés. L’espèce s’est reproduite sur place. Stockés à ciel ouvert, les pneus collectent les eaux de pluie, et les conservent. Ces matrices liquides sont ensuite enrichies par des matières organiques comme les feuilles. L’Aedes albopictus s’est adapté très facilement à ces gîtes larvaires artificiels plus vrais que nature. Pondus sur les parois internes des pneus, les œufs voyagent à travers le monde dans le cadre d’un commerce international, proliférant, et à plus d’un titre nuisible. La mondialisation des pneus hors d’usage aboutit à la mondialisation des moustiques et des risques sanitaires. Dès 1998, l’Agence nationale pour la démoustication et la gestion des espaces naturels démoustiqués (ADEGE) a été sollicitée par le Ministère de la Santé qui souhaitait la mise en place d’une stratégie de défense sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Lire la suite

Génération pneus

7 nov. 2005

Partout. Dans les ornières, les lisières, les clairières, les fermes, les délaissés, les parcs, les rivières, les ZNIEFF, les trous, la mer, gisent des pneus abandonnés et débraillés.

Transporteurs internationaux d’insectes, incubateurs de larves, imprenables gîtes à carnassiers, il leur arrive de brûler sous l’effet des hasards et des malveillances et de se conduire alors comme des soufrières artificielles jusqu’à l’interminable consomption des fumerolles métalliques et toxiques. Les pneus usés polluent le paysage, l’atmosphère, les sous-sols et les eaux.

Lire la suite

Le dérapage des vieux pneus

6 janv. 2004

Objet : l’autorisation des pneus usagés en remblaiement, par l’entrée en vigueur du décret du 24 décembre 2002

La mise en place d’une nouvelle filière d’élimination des pneus usagés est une des bonnes résolutions du gouvernement pour l’année 2004.

Elle démontre déjà ses travers comme le redoutaient Robin des Bois et nombre de techniciens spécialisés dans la gestion des déchets. L’utilisation de pneus pour le remblaiement, considérée comme une technique de valorisation, est désormais appliquée sur le terrain. A côté de la route départementale 298 entre Mauvezin et Solomiac, dans le Gers, une tranchée d’environ 200 m de long est en cours de comblement avec des pneus usagés en provenance des stocks abandonnés de la région Midi-Pyrénnées. Les pneus par milliers sont déversés en vrac par camions. Pourtant, les pneus selon la nomenclature déchet sont des déchets industriels. En plus des matériaux et adjuvants toxiques intégrés aux pneus neufs (oxyde de zinc, soufre, nickel, cadmium), les pneus usagés sont imprégnés au moins en surface par les polluants routiers (hydrocarbures, plomb).

Lire la suite

Le Mondial du Pneu

14 oct. 2002

400.000 tonnes de pneus usagés sont sous-produits annuellement par les consommateurs de bitume, soit 60 millions de pneus. Au moins 30 millions sont rejetés chaque année vers des destinations inconnues. Les pneus morts sont aujourd’hui en situation de saturation. Selon une étude réalisée en France par les Eco-maires auprès de 600 de leurs adhérents, 20 % des communes ont des problèmes liés au stockage et à la gestion des pneus usagés abandonnés sur leur territoire et dans les déchetteries.

Lire la suite

Pneumanie aigüe

28 mars 2002

Depuis le 4 février dernier, un stock de plusieurs millions de pneus brûle à Artaix, en Saône-et-Loire et dans un climat feutré, pesant et toxique. L’expérience montre que ces brasiers, surtout quand les pneus sont enfouis, sont très difficiles à éteindre définitivement. A Artaix, tous les empilements aériens ont brûlé et les stockages souterrains se consument et dégagent des fumées. Les principaux polluants libérés sont les phénols, les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP), le cadmium, le zinc, le plomb, le soufre et les composés organiques volatils du type toluène et benzène. Le Comité pour l’environnement d’Artaix et des communes voisines et les maires du canton disposent aujourd’hui d’un relevé de conclusions et d’analyses prouvant le caractère potentiellement dangereux de l’incendie. La loi du 13 juillet 1992 dispose qu’à partir de Juillet 2002, la mise en décharge des déchets valorisables sera interdite. Un arrêté ministériel spécifique en date du 9 septembre 1997, interdit l’enfouissement des pneumatiques. Le dispositif réglementaire existe mais la filière technique reste un mirage, sauf dans les cimenteries, seul exutoire homologué mais saturé par le flux des farines animales.

Lire la suite

Pneus: le gouvernement se dégonfle

21 févr. 2002

Des millions de pneus brûlent toujours à Artaix (Saône-et-Loire). Des pollutions atmosphériques importantes sont reconnues par la préfecture. Il est recommandé aux habitants qui, sans attendre la levée des mesures d’évacuation ont regagné leur domicile, « de ne pas s’exposer inutilement à l’extérieur ».

Cependant, une telle mesure de précaution ne peut pas être prise pour la faune sauvage, ni pour les animaux d’élevage (boeufs charolais et chèvres en particulier). De même, de très nombreuses ruches sont en activité dans les environs. Les productions agricoles et potagères ont, elles aussi, été exposées aux retombées de suies, poussières, et fumées toxiques. En conséquence des prélèvements et des analyses devraient être régulièrement effectués pendant plusieurs mois, afin de déterminer la migration des polluants dans les chaînes alimentaires, dans les puits, dans les citernes et les châteaux d’eau, et dans les eaux superficielles et souterraines.

Lire la suite
Page 1 sur 212