Déchets dans l’eau

Les déchets en eau douce et en mer sont des objets ou fragments d’objets hors de contrôle. Rejetés par les bassins versants, par des équipages de navires ou des pique-niqueurs, ils abondent sur l’Océan Mondial, tuant les oiseaux, empêtrant les hélices, capturant des mammifères marins, des poissons, des tortues et des crustacés, contribuant à la pollution des eaux et faisant de la laisse de mer une décharge linéaire. Les cyclones, les inondations et autres aléas sont des agents puissants de dispersion de ces déchets. Le macrodéchet se fragmente au fil du temps en micro et en nano déchet. Un néoplancton synthétique envahit les rivières et la mer. Tous les mondes aquatiques en dégustent.

Monstres des mers – Installations et exposition photos

4 juil. 2008

Monstres des mers – Installations et exposition photos

Installations et exposition photos
9 juillet au 17 août 2008
Théatre Le Quai – Cale de la Savatte – Angers
Entrée libre du mercredi au dimanche de 14 h à 19 h

Hallucinations, mirages, déformations, affabulations, exagérations, peurs et impostures, les sources historiques des monstres marins représentés sur les cartes marines et les cosmographies du Moyen-Age sont multiples. Tout semble prouver qu’ils n’existent pas ou plus. Les baleines-serpents à cornes sommeillent dans les fonds de l’imaginaire, et les cachalots ont aujourd’hui le statut de victimes au détriment de celui de ravageurs.

Lire la suite

Plan coordonné de réduction des macrodéchets – 2009

17 mai 2008

Plan coordonné de réduction des macrodéchets – 2009

Le groupe de travail sur les déchets en milieux aquatiques piloté par Robin des Bois a présenté en mai 2009 un plan coordonné de réduction des macrodéchets flottants ou échoués dans les fleuves, les ports, le littoral et en mer. Les 65 recommandations ont fait l’objet d’un consensus des participants listés en annexe du rapport. Cette mission a été effectuée à la demande du Ministère en charge de l’écologie. Les déchets en milieux aquatiques sont un problème mondial. C’est en montrant l’exemple que la France contribuera à son évolution favorable.

Lire la suite

Sea, Sex and Plastics

21 mars 2008

Sea, Sex and Plastics

Une avalanche de déchets d’une grande diversité atterrit régulièrement sur les plages. Le débarquement est incessant avec des pics saisonniers d’emballages de flacons de crèmes solaires, de jouets en plastiques, de préservatifs et de tampons hygiéniques, de seringues, de ballons (cf l’«Explosition » de Robin des Bois) et des arrivages réguliers de plastiques alimentaires, de déchets d’entretien mécanique, de nettoyants industriels, d’engins de pêche, de plastiques agricoles et aquacoles.

Lire la suite

Y en a mare* !

15 janv. 2008

Y en a mare* !

Plusieurs cargos en mauvais état sont tombés en avarie totale de machines dans la mer de la Manche depuis le début de l’année, exposant les équipages, les sauveteurs, les marins pêcheurs et l’environnement à des risques inutiles.

Par temps calme, les machines tombent en panne et les réparations se font tant bien que mal avec les moyens du bord et une sécurité minimale. Par gros temps, les cargaisons se désarriment et tombent à la mer, les navires en panne dérivent, gîtent et chavirent.

Lire la suite

Explosition de ballons en Manche Nord – 2008

1 janv. 2008

Explosition de ballons en Manche Nord – 2008

Le 31 décembre 2007, sur 2 km de littoral français, Robin des Bois a ramassé 31 fragments de ballons orange, 28 de jaune, 26 de rouge, 17 de violet, 16 de rose, 14 de bleu, 14 de vert, 13 de blanc et 2 de gris, plus 7 fragments de ballons publicitaires et des attelages de plusieurs ballons de divers coloris. C’était la marée de décembre, mois des fêtes, des kermesses et de Noël. La laisse de mer nourrit de nombreux oiseaux comme les gravelots à collier interrompu et des animaux terrestres comme les lapins. En plus de trier les déchets, ils doivent faire attention aux seringues.
Reportage Charlotte Nithart et Jacky Bonnemains, Robin des Bois.

Lire la suite

Déchets : la filière Europe-Afrique

24 déc. 2007

Déchets : la filière Europe-Afrique

La tempête lève un voile. Sur le pont du Krokus gisent désarrimés et en instance de rupture des camions-poubelles, des camions accidentés, des camions CO2, des remorques éventrées d’où s’échappent des cargaisons entières de pneus usagés, de déchets de garages, et de gros blanc électroménager de la famille des DEEE (Déchets d’Equipement Electrique et Electronique).

Les exportateurs européens en accord avec les opérateurs portuaires et les armateurs utilisent les camions vétustes en guise de conteneurs maritimes. Les pneus sont douteux, les camions sont polluants et accidentogènes, les DEEE non garantis – ils ne sont d’ailleurs pas étouffés par les suremballages, au moins 20% d’’entre eux contiennent des PCB – mais en Afrique c’est bien connu ça peut toujours servir.

Lire la suite

Non au polystyrène

13 oct. 2007

Le géant allemand du bâtiment Knauf entend installer à Cournon (56) une grosse unité de production de polystyrène. Ce matériau polyvalent utilisé en isolation ou en emballage, non dégradable, inflammable, est pendant tout son cycle de vie toxique pour l’homme et l’environnement. Sa matière première, le styrène, est un dérivé d’hydrocarbures corrosif, explosif, suspecté d’être cancérogène. Le naufrage du Ievoli Sun le 30 octobre 2000 dans la Manche a montré les dangers du transport maritime du styrène et de sa manipulation. En fin de vie, le polystyrène est une horreur théoriquement recyclable et jamais recyclée. Les billes, granulats et fragments de polystyrène tapissent les estuaires et les fonds des mers. Sur toutes les plages-témoins du littoral européen, les déchets de polystyrène sont les plus nombreux à être collectés dans le cadre du programme de la convention OSPAR pour la protection de l’Atlantique du Nord-Est relatif à la connaissance et à la réduction des déchets dans les milieux marins. En mer les particules de polystyrène sont ingérées par les poissons et autres organismes marins ; elles se comportent comme des leurres. L’érosion progressive des polystyrènes charriés dans la mer par les estuaires ou directement rejetés par les navires de commerce, à passagers et de pêche, sous forme d’emballages divers désaffectés, produit une sorte de microplancton synthétique universel dont les effets sur l’écosystème marin sont encore inconnus. Robin des Bois appelle les consommateurs et les professionnels du bâtiment et de l’emballage à utiliser le moins possible ce matériau non écologique.

Lire la suite

Du pognon, pas des ballons

2 déc. 2004

Sujet : lâcher de ballons.
Suite au communiqué de Robin des Bois sur les lâchers de ballons, « le ciel n’est pas une décharge ».

L’association demande aux municipalités et aux préfectures d’interdire les lâchers de ballons  » porteurs d’espoir  » qui sont organisés samedi dans le cadre du téléthon. Cette demande s’applique particulièrement aux communes littorales. En fait d’être porteurs d’espoir, les ballons explosés ou dégonflés retombent en mer, s’ajoutent aux déchets de plastiques et sont susceptibles de nuire par ingestion aux oiseaux, aux poissons et aux mammifères marins.

Lire la suite

Le ciel n’est pas une décharge

30 nov. 2004

En France, un million de ballons s’envole chaque année dans le ciel pour célébrer des causes qu’elles soient bonnes ou mauvaises – anniversaires, promotions, appels publics, festivités… Cette manie d’envoyer des déchets dans l’air ne faiblit pas, malgré la somme des informations sur les débris de ballons en latex ou en plastique retrouvés en mer ou dans les estomacs d’espèces marines et les nids d’oiseaux.

Les ballons en latex fabriqués en Asie, transportés en Europe par porte-conteneurs, sont gonflés à l’hélium produit par Air Liquide à partir du gaz naturel ; ils constituent une gêne ou un risque réel pour la circulation aérienne. 70% montent en quelques heures à 8 km et explosent. Les fragments retombent sur terre et en mer. Les autres se dégonflent en cours d’ascension et retombent dans un périmètre de quelques dizaines de km2. Les ballons de la fête et de l’espoir rentrent dans le régime alimentaire et les tubes digestifs des dauphins, des tortues, des cachalots, des requins, et des oiseaux.

Lire la suite
Page 2 sur 212