- Robin des Bois - http://robindesbois.org -

Bretagne terre d’asile de l’ivoire braconné

Vente aux enchères sulfureuses à Morlaix, Finistère, lundi 30 mars 2015 à 14h30, 37 rue de Paris. Une pollution faunique va s’abattre sur la ville en début de semaine. La maison Dupont et associés organise un vide-grenier de taxidermies anciennes. Toute la faune d’Afrique pillée sera rassemblée. Présence remarquée d’une belle tête de singe gueule ouverte avec dents d’origine et d’un lionceau de 28 cm de long.

Mais les pièces maîtresses viennent du Parc National du Niokolo Koba au Sénégal. La collection personnelle d’André-Roger Dupuy, correspondant du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, conservateur en chef du Parc de 1967 à 1974 et directeur des Parcs nationaux du Sénégal entre 1973 et 1987 – 20 ans de safari version chasse plutôt que photo – finira d’être dispersée.

Sous le marteau de Maître Dupont, 3 défenses des derniers éléphants du Sénégal aujourd’hui disparus : ces défenses prélevées par André-Roger Dupuy « sur des spécimens braconnés » ont « une haute valeur historique et scientifique car appartenant aux derniers représentants de cette population de pachydermes de ce grand parc Sénégalais » expliquent en toutes lettres les commissaires-priseurs. Les bénéfices à Morlaix du braconnage au Sénégal seraient intégralement reversés à la famille Dupuy.

En octobre 2013, une première dispersion de la collection Dupuy a eu lieu à Morlaix. 4 massacres de gazelles africaines dont les espèces sont « vulnérables ou en voie de disparition » comme le soulignait le catalogue étaient soumises à la vente avec une quarantaine de massacres et trophées de mammifères européens, une quarantaine de trophées d’Afrique et une autre quarantaine de fusils et carabines de chasse.

Les trophées de la collection Dupuy sont mis aux enchères grâce aux certificats de légalité délivrés par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Bretagne. Le pillage des parcs nationaux du Sénégal est jusqu’alors blanchi par l’Etat français.

Robin des Bois demande que les défenses des derniers éléphants braconnés au Sénégal soient retirées de la vente.

Catalogue de la vente « Naturalia » du 30 mars 2015 (pdf 2,58 Mo – cf. lot 109 et 110) [1]
Catalogue de la vente de la collection d’André-Roger Dupuy de 2013 (pdf 2,6 Mo) [2]