- Robin des Bois - http://www.robindesbois.org -

Baleines : pour un sanctuaire dans l’Océan Arctique

Le sanctuaire de l’Océan Antarctique adopté par la 46ème réunion de la Commission Baleinière Internationale consolide le moratoire mondial sur la chasse commerciale à la baleine et complète le sanctuaire de l’Océan Indien.

Il est temps maintenant de créer, dans l’hémisphère nord, un dispositif analogue et nul autre océan ne convient mieux à cet effet que l’Océan Arctique, où se nourrissent les espèces de baleines placées sous la responsabilité de la C.B.I.

La création de ce sanctuaire ne devrait pas poser de problèmes majeurs puisqu’aucun des pays membres de la C.B.I. et riverains de l’Océan Arctique ne s’est opposé, au moment du vote, à l’adoption du sanctuaire en Antarctique ; à savoir, la Norvège, le Danemark, la Finlande, la C.E.I., la Suède, les Etats-Unis.

Sans nuire aux minorités ethniques qui vivent à l’intérieur du cercle polaire arctique et qui pourront continuer à pratiquer une chasse aborigène strictement appropriée à leurs besoins alimentaires et culturels, l’objectif unique du sanctuaire en Arctique sera de supprimer et de prévenir toute chasse commerciale. Les baleines de l’hémisphère nord méritent les mêmes précautions que celles de l’hémisphère sud, d’autant qu’elles sont beaucoup plus menacées par les pollutions et perturbations générées par les multiples activités maritimes et industrielles.

A la différence du sanctuaire en Antarctique, il devrait être possible de contrôler l’inviolabilité du sanctuaire en Arctique avec les moyens maritimes, aériens et les réseaux de communication des pays riverains.

L’association Robin des Bois serait heureuse de travailler avec les organisations non gouvernementales et les délégations des pays intéressés pour qu’une proposition de sanctuaire baleinier en Arctique soit élaborée et soumise dès les prochaines réunions de la C.B.I. en Irlande en 1995 et à Monaco en 1996.