Après les « vieilles charrues » de Carhaix, ne manquez pas les vieilles traverses de Carnac

23 juil. 2008

Round Robin n°2

Voir les photos de Carnac
En infraction avec l’arrêté du 2 juin 2003 qui interdit la réutilisation des traverses de chemin de fer créosotées dans les lieux publics, la métropole bretonne de la Préhistoire est envahie par le recyclage de ces déchets dangereux. Avec les beaux jours, des vapeurs de goudrons montent des clôtures et des bordures, émanent des bacs à fleurs, des traverses-menhirs et du Théatre de Verdure du parc Césarine. Carnac n’est pas la seule commune de France ou de Bretagne à utiliser avec l’aide de paysagistes hors-la-loi des traverses déposées des voies ferrées mais ici il s’agit d’un festival. Le récent groupe de travail du Ministère de l’Ecologie sur la gestion des traverses en fin de vie – 1 millions par an – montre que les risques environnementaux pour la flore et la faune sont importants et que les risques sanitaires ne sont pas négligeables. Les études de risques ne prennent en compte que celui du cancer et ne s’attardent pas sur les petits maux de la vie comme les migraines, les nausées, les irritations oculaires, les troubles du sommeil et les taches de créosotes sur la peau …. ou les vêtements.

Imprimer cet article Imprimer cet article