Accident de la route en Méditerranée

9 oct. 2018

9h50 – Communiqué n°1. Mouillage incongru pour une période indéterminée du CSL Virginia, porte-conteneurs chypriote en chômage et en attente d’une offre de travail. Stationnement gratuit et dangereux en haute-mer en travers de la route Italie-Afrique et en lisière du Parc naturel marin du Cap Corse.

Dans les 4 premiers communiqués de presse de la préfecture maritime de Toulon (dernier disponible à 15h30 le 8 octobre 2018), rien n’est dit sur le nombre de passagers et de marins embarqués à bord des 2 navires. Seulement des informations sur les marées noires.

Le véhicule tamponneur, l’Ulysse, un car-ferry tunisien cumule les déficiences techniques ou humaines à chaque fois qu’il fait l’objet d’un contrôle à Gênes, à Livourne ou à Barcelone. Les ports de Sète et de Marseille (comme d’habitude ?) sont plus indulgents.

Incertitudes sur le maintien à flot des 2 navires emboîtés. 151 m + 240 m. Pour le moment la mer est d’huile.

Y a-t-il des matières dangereuses embarquées dans les conteneurs ou remorques sur le pont de l’Ulysse ou dans le pont-garage ?

 

 

Le CSL Virginia après le décrochage de l’Ulysse dans la nuit du 11 au 12 octobre 2018 © DR

 

 

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article