Bulletin « A la Trace » n°5

29 juil. 2014

« A la Trace » n°5
Bulletin trimestriel d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’espèces menacées d’extinction
1er avril 2014 au 30 juin 2014
Oiseaux, pages 33 à 43

 

Un hallucinant voyage au cœur de l’extinction animale, de la violence et d’histoires qui parfois grâce aux douanes et aux bonnes volontés se terminent bien.
Entre le 1er janvier et le 30 juin, 555 rhinocéros braconnés en Afrique et en Asie. Moins il y a de rhinocéros sur terre, plus ils sont tués.

Selon Interpol, les saisies représentent environ 10% du trafic illégal.

Saisies relevées dans « A la Trace » n°5 Trafic réel selon ratio Interpol
8784 tortues marines et œufs de tortues marines 90.000 tortues marines et œufs de tortues marines
12.388 pangolins 124.000 pangolins
907 éléphants (équivalent en ivoire sur la base de 4,5 kg / défense) 9000 éléphants

 

Les vols et détournements de saisies d’ivoire, de cornes de rhinocéros et autres sous produits d’animaux menacés d’extinction et protégés se multiplient.

Une espèce éteinte, l’ex-otarie du Japon, fait de la géopolitique. Le Japon et la Corée essayent de la ressusciter pour affirmer leur souveraineté en mer du Japon.

« A la Trace » vous fera aimer les mygales et comprendre pourquoi ces formidables architectes doivent rester en liberté.

A ne pas manquer, les braconniers au Vietnam qui jettent sur la route de nuit des tigres bourrés de somnifères pour échapper à la course-poursuite des policiers et les pêcheurs d’esturgeons au Canada qui sont condamnés à ne pas s’approcher à moins de 3 m de la rivière Mississagi.

510 évènements. 132 pages. 300 illustrations.

Accéder au numéro 5 (pdf – 6,3 Mo)

 

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article